Près d'une entreprise francilienne sur trois est aujourd'hui dirigée par un chef d'entreprise âgé de 55 ans ou plus et sera donc, dans un futur relativement proche, confrontée au défi de trouver un repreneur : c'est le constat que dresse le CROCIS (Centre Régional d'Observation du Commerce, de l'Industrie et des Services), observatoire économique régional de la Chambre de Commerce et d'Industrie Paris Île-de-France, dans une récente publication.

Dans le détail, l'organisme fait ainsi état de 376 000 entreprises de moins de 50 salariés, implantées au sein de la région Île-de-France et appartenant majoritairement au secteur des services (c'est le cas pour 74,5 % d'entre elles, contre 15,8 % pour le commerce, 6,9 % pour le BTP et 3,9 % pour l'industrie), qui sont - ou seront, à moyen terme - concernées par la problématique du changement de dirigeant. Un enjeu de taille, y compris dans la mesure où les structures identifiées représentent, à ce jour, pas moins de 684 000 emplois.

De quoi s'interroger notamment sur la capacité de ces entreprises, qui se verront confrontées au départ à la retraite de leur dirigeant actuel, de mener à bien une opération de cession-reprise dans les délais impartis. Et le CROCIS d'émettre une certaine réserve...

Cédants et repreneurs : quand les attentes divergent

L'observatoire constate, en effet, un décalage important entre la réalité du marché de la transmission et les souhaits des repreneurs potentiels. En termes d'effectif salarié, ces derniers souhaiteraient ainsi, pour la majorité d'entre eux, diriger une entreprise avec en moyenne 25 salariés. Or, parmi les entreprises à céder, l'effectif moyen se situe à 2,3 salariés. De même, si 56 % des repreneurs visent des structures affichant un CA annuel supérieur à 3 millions d'euros, force est de constater que seulement 6,7 % des entreprises à reprendre réalisent un tel chiffre d'affaires.

Une inadéquation réelle entre l'offre et la demande qui risque, dans les années à venir, de soulever bon nombre de difficultés : non seulement pour la pérennisation des emplois existants, mais aussi pour la transmission, sur le long terme, des savoir-faire entrepreneuriaux au sein de la région.

Pour en savoir plus et consulter le « Panorama 2019 de la cession-reprise d'entreprises en Île-de-France » dans son intégralité, rendez-vous sur : www.cci-paris-idf.fr