15 millions de personnes âgées de 60 ans et plus vivent en France aujourd'hui ! Elles devraient être près de 24 millions en 2060 selon le site du ministère des Solidarités et de la Santé. Le poids des seniors dans l'économie française va donc croissant. « Au total, la silver économie représente un marché de plus de 60 milliards d'euros », confirment les auteurs d'une étude de Xerfi*, parue en septembre 2023.Or les seniors ont des besoins et des habitudes de consommation spécifiques, qu'on retrouve sur quatre marchés clés : le financement et la transmission ; l'habitat adapté et la sécurité ; la prévention et l'aide à la vie quotidienne ; le bien vivre/bien-être (nutrition, habillement, loisirs…). Autant d'opportunités de business.

Financement garanti sur l'immobilier

Avec son prêt à destination des seniors, garanti par un bien immobilier, Jubilé s'est positionné sur le premier marché. « Concrètement, il s'agit d'une hypothèque sur une proportion faible du bien de la personne (10, 20 ou 30 %). Aucun remboursement n'est exigé du vivant du senior, mais le prêt étant réversible, il peut être remboursé à n'importe quel moment », expliquent Mikael Levy et Pierre Cornet-Vernet, deux des cofondateurs de Jubilé.L'objectif de ce prêt viager hypothécaire est d'apporter de la liquidité financière aux seniors qui ne sont plus éligibles aux prêts bancaires classiques, pour financer leurs projets de vie. « S'il y a beaucoup de pièces à fournir, car ces dossiers restent complexes, l'emprunteur n'est pas soumis à un questionnaire de santé, n'a pas d'assurance à trouver et ses revenus ne sont pas pris en compte. Seule la valeur de son bien est évaluée », précisent les entrepreneurs.Deux ans ont été nécessaires pour construire Jubilé. Les cofondateurs ont été soutenus dans leurs démarches par Silver Valley, un pôle d'innovation européen consacré à la longévité, installé en région parisienne. « La monétisation du patrimoine fait partie des grandes tendances du secteur », explique Titouan Levard, directeur général adjoint de Silver Valley. « Près de 75 % des seniors sont propriétaires de leurs logements, mais ont peu de liquidité car les pensions de retraite restent peu élevées. Par ailleurs, une majorité d'entre eux souhaite vieillir à domicile, ce qui nécessite des investissements pour adapter les habitations, et les aides publiques sont insuffisantes. Il existe un réel besoin de solutions de financement », ajoute l'expert. A l'instar par exemple de la coopérative 3 Colonnes qui a inventé le viager solidaire.

Anticiper l'hospitalisation grâce à l'IA

Les technologies prédictives offrent l'autre grande tendance du secteur, selon Titouan Levard. « Grâce aux solutions fondées sur l'intelligence artificielle (IA), nous pourrons bientôt prédire précisément une détérioration de l'état de santé ou des fonctions cognitives des personnes suivies, de même que le risque de chute ou de développer la maladie d'Alzheimer par exemple. L'enjeu est important en termes d'économies de soins. De nouveaux business models vont voir le jour avec l'assurance maladie, les mutuelles, et les assurances qui voudront équiper leurs bénéficiaires. »Une solution comme Présage prouve que cela est déjà possible. Ce système prédictif de prévention personnalisé, basé sur l'IA, est reconnu comme un dispositif médical numérique. Il cible les personnes concernées par une maladie chronique, âgées en moyenne de 83 ans. Leurs proches et aidants remplissent, chaque semaine, un court questionnaire sur les habitudes de vie de la personne suivie.« En fonction des données récoltées, Présage va être capable d'anticiper un risque d'hospitalisation avec deux semaines d'avance et de prévenir les professionnels de santé du territoire qui sont nos partenaires. Dans 50 % des cas, l'hospitalisation est évitable si un médecin est mobilisé », assure Jacques-Henri Veyron, son président.Quelque 4.000 personnes profitent déjà du dispositif, et Présage espère en toucher 15.000 l'année prochaine. A terme, ce type de solution prédictive pourrait être adaptée à de nombreux autres profils, et même au-delà du public senior, « mais à condition d'apporter la preuve clinique de leur efficacité et ne pas juste créer une énième application bien être pour smartphone », avertit-il.La meilleure preuve du bel avenir qui se dessine pour la silver économie, selon Titouan Levard, c'est l'intérêt que manifestent de grands groupes à son égard. D'Apple à Amazon, en passant par Orange en France, tous développent de nouvelles solutions à destination des seniors. Une évolution qui facilite la mobilisation des investisseurs auprès de l'ensemble des acteurs du secteur. * « Les marchés de la silver économie : stratégies de croissance des acteurs », Xerfi, septembre 2023.