Une nouvelle étude Citrix, acteur du cloud computing, indique que la possibilité de télétravailler et de bénéficier d'options de travail plus flexibles est désormais déterminante pour attirer et conserver les meilleurs talents. Plus de la moitié (52 %) des personnes sondées estiment en effet que les entreprises passeront à côté des meilleurs talents si elles ne proposent pas cette souplesse. Elles sont également 42 % à déclarer que si elles devaient changer d'emploi, elles n'accepteraient un nouveau poste qu'à condition de pouvoir bénéficier du télétravail et d'options de travail flexibles. Près de six sur dix (57 %) vont plus loin et souhaitent que le gouvernement français légifère en la matière.

Répercussions positives du télétravail

Contre toute attente, moins d'un tiers (30 %) des personnes interrogées estiment que la pandémie a eu un impact négatif sur leur vie professionnelle et leur carrière. Un sondé sur quatre (24 %) déclare même qu'il a eu des répercussions positives, en termes de gestion du temps, de flexibilité et de performance globale. Par ailleurs, plus d'un tiers (39 %) des personnes interrogées pensent que la pandémie a eu un impact positif sur leur vie personnelle, l'absence de trajets domicile-travail leur ayant permis de passer davantage de temps avec leur famille (19 %), de s'adonner à leur passe-temps favori (13 %), ou tout simplement de dormir plus longtemps (14 %). En conséquence, une fois la pandémie passée, un Français sur deux (50 %) se dit favorable à un modèle hybride lui permettant de travailler aussi bien en présentiel qu'à distance. Ils ne sont que 13 % à souhaiter revenir dans leur entreprise chaque jour.

Même nombre d'heures qu'au bureau, et même davantage

L'étude indique que 70 % des personnes interrogées travaillent au moins le même nombre d'heures qu'au bureau, et même davantage pour 43 % des sondés. De quoi faire réviser les positions des entreprises qui ne proposaient pas de télétravail avant la crise de Covid-19, de peur que leurs collaborateurs ne travaillent pas le même nombre d'heures qu'en présentiel. « Si les employés de bureau français trouvent des aspects positifs même dans ces circonstances difficiles, ce phénomène met en lumière l'opportunité de faire évoluer le travail après la pandémie. Nous pourrons assister à l'éclosion d'une nouvelle génération de travailleurs plus heureux et plus loyaux envers leur entreprise, parce qu'ils auront eu le choix de travailler là où ils se sentent le mieux. », estime Mario Derba, vice-président pour l'Europe de l'Ouest et du Sud chez Citrix.

Attention, à la santé mentale !

Cependant, malgré les avantages pratiques du télétravail, plus d'un tiers (39 %) des personnes interrogées ont l'impression que leur santé mentale s'est détériorée au cours des douze derniers mois. Du reste, l'étude montre que 9 français sur 10 considèrent qu'il est important que la culture d'entreprise mette l'accent sur le bien-être mental et/ou physique. Il est temps pour les entreprises de s'atteler à redéfinir leur culture interne pour offrir une expérience employé garantissant leur productivité et leur sérénité sur le long terme.

Cette année, les entreprises devraient consacrer du temps et des ressources à la définition de leurs valeurs dans un monde post-pandémie, face à un effectif hybride qui attend de son employeur soutien et écoute. «La culture est un facteur clé de différenciation pour attirer et conserver les talents. Cela doit être une priorité des entreprises si elles veulent être parées pour l'avenir. » , poursuit Mario Derba.