Comment communiquer efficacement sur les réseaux sociaux ?

 - 23/09/2019

Dossier
3 min de lecture

Comment communiquer efficacement sur les réseaux sociaux ?
Comment communiquer efficacement sur les réseaux sociaux ?

Vous avez étudié les caractéristiques des différents réseaux sociaux et choisi celui - ou ceux - correspondant le mieux à votre activité ? Voilà déjà une étape importante franchie ! Mais ce n'est que le début ! Pour tirer le meilleur parti de la plateforme choisie et optimiser l'impact de vos actions, il convient de suivre quelques règles de base. Faisons le point !

Être présent sur les réseaux sociaux, c'est bien. Mais savoir les animer de manière efficace, c'est encore mieux ! Quelques réflexes simples peuvent, en effet, vous aider à communiquer sur votre activité et vous aider à gagner en visibilité auprès de vos clients et prospects. De quoi vous permettre d'endosser votre nouveau rôle de social media manager avec aisance !

Bien démarrer sur les réseaux sociaux : partir sur des bases solides

Vous avez identifié la plateforme la mieux adaptée à votre activité et créé votre compte dans la foulée ? L'heure est venue de passer à l'étape suivante ! Avant même de commencer à diffuser des contenus, il est primordial de bien compléter votre profil : prenez le temps de rédiger quelques lignes pour présenter votre activité, indiquez vos coordonnées et renseignez l'adresse de votre site web. Sans oublier, bien sûr, l'image de profil (il convient, en général, de choisir le logo de votre entreprise), ainsi qu'un visuel de couverture. Ce dernier peut, par exemple, donner un aperçu de votre univers produit ou, lorsque vous proposez une prestation de services, valoriser votre expertise au travers d'une image en lien avec votre secteur d'activité.

Une activité régulière : indispensable sur les médias sociaux

Sur le web comme ailleurs, rien ne se fait tout seul et votre implication régulière sera donc la clé de votre réussite ! Pour développer votre communauté et la fidéliser durablement, prenez le temps de communiquer et publiez régulièrement des contenus pouvant intéresser votre cible. La fréquence idéale dépendra, quant à elle, de la plateforme choisie : s'il est conseillé de prévoir au moins une publication quotidienne sur des réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram, Twitter (où les messages diffusés ont une plus faible durée de vie) vous demandera, en revanche, d'intervenir 3 à 5 fois par jour pour dégager un impact réel. Enfin, une plateforme vidéo comme YouTube, rassemblant des contenus plus « durables », vous permettra, au contraire, d'espacer davantage vos publications.

La qualité des contenus au cœur de ma stratégie

Si la régularité des publications est importante, il n'est bien évidemment pas question de faire l'impasse sur la qualité ! Veillez à diffuser des contenus informatifs et variés, en phase avec les intérêts de votre cible, et limitez la part de publications purement promotionnelles (il est, en effet, conseillé de conserver un ratio 80/20 entre les deux typologies de contenus), sans quoi vous risqueriez de lasser votre audience et de perdre des abonnés. Communiquez autant que possible à travers des contenus visuels (photos, vidéos), qui sauront plus facilement attirer l'attention des internautes, y compris des utilisateurs de smartphones. Enfin, n'oubliez pas de soigner l'esthétique des images relayées sur les médias sociaux et de vérifier leur cohérence avec l'ADN de votre entreprise.

Sur les réseaux sociaux, je joue la carte de l'interactivité

Qui dit communauté, dit aussi interactivité ! Pour fidéliser durablement vos abonnés et « faire vivre » votre présence sur les médias sociaux, encouragez le dialogue et soyez réactif, y compris face à l'actualité, lorsqu'elle vous offre l'opportunité de communiquer sur vos produits et services. De manière générale, montrez-vous à l'écoute et répondez toujours aux sollicitations qui vous seront adressées : sur internet comme ailleurs, laisser un client sans réponse est le meilleur moyen de le perdre ! Dans vos échanges, soyez cordial et avenant, mais surtout gardez votre sang-froid en toutes circonstances : lorsque le ton monte, ne tombez pas dans le piège de la provocation, mais essayez plutôt de calmer le jeu... car méfiance, un « bad buzz » est vite arrivé (voir chapitre 5) !