"Le Parti communiste français va déposer sa propre réforme des retraites avec un texte de loi sur ce sujet", a-t-il indiqué sur Cnews.

"Indépendamment de cela", il a rappelé que "les forces de gauche, écologistes et le PCF avec le PS, les Verts, Place publique, Générations et d'autres" travaillaient à "des contre-propositions" sur la "pénibilité", "le minimum contributif au niveau du Smic", les carrières longues et hachées, les inégalités salariales femmes-hommes, les retraites des agriculteurs et artisans, "pour montrer qu'il est possible d'améliorer le système actuel sur des points très précis".

Ces propositions doivent être dévoilées mercredi, après un meeting commun à l'initiative du PCF qui s'était tenu le 11 décembre.

Après 48 jours de mobilisation de "professions très diverses", "il est urgent que le gouvernement, le président de la République, apaisent la situation" en retirant leur projet de réforme, a encore exhorté M. Roussel.

Actions de protestation des avocats, des enseignants, des soignants ou encore des pompiers: "on n'a jamais vu ça dans la République", s'est-il inquiété.