Le cinéaste de Montfermeil, dont le premier film "Les Misérables" connaît une irrésistible ascension depuis son prix du jury à Cannes, rêvait depuis 20 ans d'ouvrir une école de cinéma dans le quartier où il a grandi et débuté comme réalisateur en filmant les violences urbaines de 2005, nées en bas de chez lui.

"On a commencé ensemble il y a 20 ans, et là on est là avec nos élèves... On est hyper fiers de donner sa chance à cette nouvelle génération. Avec le réseau qu'on avait constitué, on s'est dit qu'on devait renvoyer l'ascenseur", a-t-il expliqué aux 30 élèves des sessions scénario, réalisation et post-production, rejoints par 13 aspirants artistes lors d'une matinée au Centre national du cinéma (CNC), à Paris. A ses côtés, ses amis réalisateurs Romain Gavras et Kim Chapiron, fondateurs avec lui de Kourtrajmé.    

"Le collectif Kourtrajmé a été créé par ces trois jeunes-là, j'ai eu la chance de les croiser quand j'avais 18-19 ans", a rappelé JR. "Beaucoup de mon chemin a été nourri par l'ébullition du collectif. C'est quelque chose auquel je dois beaucoup. Ca a inspiré plein de jeunes de ma génération, et peut-être de la vôtre aussi", a lancé cet artiste devenu mondialement connu avec ses collages photographiques. 

C'est dans la cité des Bosquets, à Montfermeil, que Ladj Ly et JR, tous deux autodidactes, avaient débuté leur carrière en 2004 avec des oeuvres sauvages monumentales. Ils ont ensuite co-réalisé plusieurs documentaires sur ce quartier défavorisé et enclavé.

La nouvelle session art et image pilotée par JR, d'une durée de six mois, vise à apprendre à ces jeunes artistes, photographes ou peintres, pour la plupart originaires de banlieue parisienne, "comment naviguer dans ce monde en indépendant". 

L'école Kourtrajmé, gratuite et sans conditions de diplôme, va encore continuer à essaimer. Une antenne va être lancée au Sénégal par Toumani Sangaré, lui aussi membre historique du collectif, a annoncé lundi Ladj Ly. Et une session musique devrait être ouverte à la prochaine rentrée sous la houlette de Kim Chapiron, compositeur de la bande originale des "Misérables". 

Hébergée dans un premier temps par les Ateliers Medicis, installés par l'Etat à Clichy-sous-Bois, l'école déménagera en février dans ses propres locaux, dans la ville voisine de Montfermeil.