Après deux mois de confinement, et pour beaucoup d’entre nous de télétravail, Zoom s’est taillé une large part du marché des outils de visioconférence. Et ce malgré les failles de sécurité qui ont entaché sa réputation, on continue à l’utiliser couramment. « On se fait un petit Zoom » est devenu le nouveau « on se fait un petit Skype ». L’utilisation massive des visioconférences a mis en lumière l’incroyable richesse des outils de webinar depuis la simple conversation vidéo comme Skype jusqu’aux plateformes de conférence en ligne comme Webikeo.

Les deux géants du logiciel Google et Facebook, jusqu’alors assez timides sur ce marché, ont récemment débarqué avec des offres gratuites à la fois très similaires dans leurs fonctionnalités et très différentes dans leurs finalités : Google Meet et Salon Messenger. Voyons comment ils se positionnent et ce qu’ils peuvent nous apporter.

Historique

•    Meet est l’évolution de Hangouts, créé il y a 9 ans avec Google+, et qui se retrouve dans la suite d’entreprise G Suite. En avril 2020, Google propose une version grand public gratuite de Meet
•    Salon Messenger (Messenger Rooms) est une nouvelle fonctionnalité lancée par Facebook en avril 2020. Elle est rattachée à Messenger qui dispose déjà d’une fonction discussion vidéo de groupe.

Capacités

•    Dans le cadre de la pandémie, Google propose une version gratuite de Meet supportant 100 participants, pour des sessions de durée illimitée jusqu’au 30 septembre (au-delà, la limite retombe à 60 minutes par session). Les utilisateurs de G Suite peuvent rassembler 100, 150 et jusqu’à 250 utilisateurs selon les éditions.
•    Salon Messenger quant à lui est gratuit et sans limite de temps. Il accepte jusqu’à 50 participants.

Prérequis

•    Pour créer ou rejoindre une réunion, il suffit d’être connecté à un compte Google ou G Suite. Sur ordinateur, Google Meet s’utilise dans un navigateur moderne. Sur mobile, il faudra installer la nouvelle application Meet sur Android ou iOS, ce qui peut constituer un frein.
•    Pour accéder à Salon Messenger, il suffit d’être connecté à un compte Facebook ou Messenger. Sur mobile, l’application Messenger est nécessaire. Pas de soucis, elle fait partie des deux applications les plus téléchargées avec WhatsApp.

Création d’une réunion

Créer une réunion avec Google Meet et Salon Messenger est très similaire : on clique sur un bouton, un lien à partager est créé et on peut inviter les participants soit par emails pour Meet, soit par contacts pour Facebook.


Créer un Google Meet à partir de GMail

•    Pour Meet, la création se fait à https://meet.google.com/. Google dissémine également des points d’entrée dans ses applis : dans le menu de Gmail, dans la création d’un événement sur Google Agenda…


Créer un Salon Messenger dans le fil d’actualité Facebook

•    Facebook permet de créer un salon à partir de Messenger (dans le menu d’icônes en haut à gauche), dans une publication sur son fil d’actualité (bouton Créer un salon) ou dans un groupe Facebook (panneau Créer un salon). Créer un salon dans un groupe permet d’inviter automatiquement les membres du groupe. Dans l’application mobile Messenger, il faudra aller dans l’onglet Contacts.

Fonctionnalités d’une réunion

On retrouve dans Google Meet et Salon Messenger les fonctionnalités de base des outils de visioconférence : réglages des entrées webcam et micro, filtrage à l’entrée des participants, affichage en mosaïque, partage d’écran (écran, fenêtre ou onglet Chrome). Les quelques différences notables :

•    Meet offre des options de disposition de la fenêtre (mosaïque, projecteur…), mais elles ne sont disponibles que pour l’organisateur. L’option « Activer les sous-titres » affiche en temps réel une transcription des conversations, mais elle ne comprend pas encore le français. Il est possible de partager des pièces jointes à une invitation par Google Agenda comme un ordre du jour ou une présentation
•    Salon permet à tout moment de verrouiller la réunion contre les intrus. Il ne dispose pas de fenêtre de chat. La version mobile permet d’utiliser sur sa tête les filtres et les gadgets de réalité augmentée de Messenger pour égayer la conversation.
Les fonctionnalités, la qualité du son et de la vidéo des deux offres sont assez similaires, avec un petit avantage néanmoins pour Meet. Mais on est loin de la richesse fonctionnelle, de la fluidité et de la stabilité de Zoom qui dispose de bonnes optimisations et d’une application desktop performante.

Sécurité

Epinglé par ses failles de sécurité, Zoom a rapidement réagi. Les géants du web font-ils mieux ?
•    Les données de Google Meet sont chiffrées lorsqu’elles ont en transit entre le client et Google. Les fonctions de sécurité avancées sont disponibles dans les éditions Enterprise de G Suite comme la protection par mot de passe, la conformité aux réglementations COPPA, FERPA, HIPAA et le RGPD concernant la sécurité et la protection des données privées.
•    Les salons Messenger ne sont pas protégeables par mot de passe. Selon Facebook, Les données sont chiffrées pendant leur transit.

Pour les deux solutions, pas de chiffrement de bout en bout. Les conditions d’usage des produits gratuits de Google et Facebook stipulent bien que toutes les données peuvent être utilisées à des fins commerciales.

Si vous vous sentez concernés par les problèmes de confidentialité et de souveraineté des données, tournez-vous vers des solutions Open Source hébergeables en France comme Jitsi, BigBlueButton, Glowbl ou Jami.

Bilan

Les solutions de Google et Facebook sont semblables en termes de facilité de mise en œuvre, d’utilisation, de fonctionnalités, de design. Cependant, Google Meet se distingue par son orientation plus professionnelle, grâce à son intégration dans l’écosystème Google, sa plus grande capacité de participants, ses fonctions de sécurité avancées.
Salon Messenger est plus adapté à une utilisation grand public, de par son intégration poussée dans l’écosystème Facebook. La possibilité de créer bientôt des salons dans WhatsApp et Instagram, tous deux dans le giron de Facebook, pousse encore plus loin cette intégration. Pour autant les professionnels qui utilisent Facebook, parce que leur audience, leurs communautés, leurs collaborateurs y sont présents, trouveront avec Salon une moyen rapide, facile et gratuit de créer des réunions en ligne.

Les deux produits sont encore en pleine évolution. Pour Meet, on peut s’attendre à la transcription automatique en français, l’utilisation en classe virtuelle, des fonctions webinar… Pour Salon, pourquoi pas du social selling avec Shops, du service après-vente…

En attendant le déconfinement total et le retour progressif des relations sociales physiques, les outils de visioconférence crée une nouvelle génération d’usages numériques.