Les six jeunes femmes ont été déférées jeudi soir devant le parquet de Paris en vue de leur présentation vendredi à un délégué du procureur pour un rappel à la loi, a indiqué cette source.

Le rappel à la loi est une mesure alternative aux poursuites pénales devant un tribunal.

Les Femen avaient fait irruption jeudi devant le tribunal pour demander la libération de Piotr Pavlenski, un artiste contestataire russe incarcéré depuis octobre 2017 pour avoir incendié la façade d'une succursale de la Banque de France à Paris, et qui devait comparaître dans l'après-midi.

Les militantes étaient restées silencieuses et immobiles, s'étant maquillé des lèvres cousues pour rappeler une des actions de l'artiste en 2012. Sur leurs poitrines, on pouvait lire des slogans tels que "Free Pavlenski" ("Libérez Pavlenski"), ou "Art is not criminal" ("L'art n'est pas criminel").

Maintenues plus d'une heure derrière un cordon de police sur le parvis du palais, les six femmes avaient ensuite été interpellées et évacuées à bord de fourgons de police, avant d'être placées en garde à vue.

M. Pavlenski a pour sa part été libéré sous contrôle judiciaire.