La date limite approche à grands pas. Les professionnels doivent s’acquitter du solde de leur cotisation foncière des entreprises (CFE) au plus tard le 17 décembre 2018 avant minuit.

Quel que soit leur statut juridique, leur régime d’imposition ou leur chiffre d’affaires, les professionnels doivent payer leur cotisation foncière des entreprises (CFE) de façon dématérialisée. Les entreprises ayant opté pour le prélèvement mensuel ou à l’échéance n’ont, à ce titre, aucune action à accomplir : le paiement de la somme due s’effectue automatiquement. Pour les autres, la vigilance est de mise, car la deadline pour s’acquitter du solde de CFE 2018 approche à grands pas !

Comment procéder, en pratique ?

Vous pouvez régler votre solde de CFE 2018 directement en ligne sur le site Internet www.impots.gouv.fr, et ce jusqu’au 17 décembre prochain à minuit. Autre possibilité : vous pouvez adhérer au prélèvement à l’échéance au plus tard le 30 novembre prochain minuit, soit sur ce même portail en ligne, soit auprès de votre centre prélèvement service (CPS).

Bon à savoir : si vous souhaitez opter pour la mensualisation de votre CFE 2019, vous devez faire la démarche au plus tard le 15 décembre 2018, afin que le premier prélèvement puisse avoir lieu en janvier prochain. Dans le cas d’une demande formulée entre le 16 et le 31 janvier 2019, le prélèvement de janvier 2019 sera opéré en même temps que celui de février 2019.

L’avis d’imposition de CFE : 100 % numérique

À ce jour, le fisc n’envoie plus les avis d’imposition de CFE par voie postale. Par conséquent, les entreprises doivent, avant de payer leur solde de CFE, consulter leurs avis sur le portail en ligne www.impots.gouv.fr, dans leur espace professionnel, préalablement créé.

En pratique : les avis de CFE 2018 sont d’ores-et-déjà disponibles en ligne.