C'est un geste auprès des artisans, commerçants et indépendants qu'Alain Griset, le ministre délégué chargé des PME dégaine ce lundi 5 juillet. Une enveloppe de 15 millions d'euros sera débloquée pour les inciter à amorcer leur transition écologique. Ce n'est pas le premier dispositif du plan de relance destiné à la transition écologique et à la rénovation énergétique des TPE-PME, mais cette mesure est plus spécifique à ces professions.

Le verdissement des TPE est compliqué, convient l'Agence de l'environnement (Ademe), qui est partenaire du programme. Leur priorité était certainement ailleurs pendant la pandémie. Mais « la crise a aussi révélé la nécessité d'évoluer, plaide le ministre, les artisans et les commerçants ne pouvant rester en dehors de ce mouvement de fond ».

10.000 « actions d'accompagnement »

Comprise dans les 200 millions du plan de relance consacrée à la transition écologique des TPE et des PME, l'enveloppe de 15 millions d'euros sera partagée à parts égales entre CCI France et les chambres de métiers et de l'artisanat (CMA). Elle permettra aux deux réseaux consulaires de proposer gratuitement 35.000 diagnostics de maturité écologique et 10.000 « actions d'accompagnement », qui pourraient en résulter.

Pratiquement, il s'agit pour les entrepreneurs, d'abord, de réaliser un bilan et de se faire aider par un expert pour se lancer dans la rénovation énergétique des locaux, changer de véhicule, mieux gérer les déchets, ​améliorer sa consommation en eau, etc.

Les CMA, qui disposent d'une centaine d'experts en environnement, ont déjà mis en oeuvre par le passé, avec l'Ademe, plusieurs dispositifs dont « TPE gagnantes sur tous les coûts », et mis sur pied un réseau (Répar'acteurs) réservé aux artisans des métiers de la réparation et qui souhaitent se positionner comme acteurs de la réduction des déchets.

100.000 très petites entreprises

Malmenées par des vents contraires ces derniers temps, les CCI auront, elles, l'occasion de démontrer leur pertinence et leur capacité de mobilisation sur le sujet de la transition écologique. L'Ademe y finance ou cofinance l'ensemble des conseillers en transition écologique du réseau, en pariant sur son ancrage local. Mais l'agence a récemment demandé des comptes sur ses investissements, jugeant les résultats décevants.

« Comme nous l'avons fait pour le numérique en 2020, nous déployons cette année une action de sensibilisation à la transition écologique qui doit toucher 100.000 très petites entreprises et nous comptons susciter l'intérêt d'une partie d'entre elles pour qu'elles réalisent leur diagnostic », assure-t-on chez CCI France.