Soigner son image en ligne est très important, notamment dans le domaine professionnel. Aujourd’hui, de nombreux employeurs utilisent les réseaux sociaux et internet pour leurs processus de recrutement.

85% des recruteurs font des recherches sur le web

L’e-recrutement est devenu banal dans les entreprises. Près de 4 employeurs sur 5 effectuent au préalable une petite enquête sur internet afin de vérifier l’e-réputation du candidat. D’ailleurs, 19% d’entre eux ont déjà refusé un postulant à cause de certaines activités jugées négatives.

Parmi les activités qui poussent les recruteurs à ne pas retenir un candidat : commentaires agressifs, usage de drogues, fautes d’orthographe, photos inappropriées, opinions politiques…

Les réseaux sociaux sont beaucoup regardés. LinkedIn est consulté en premier pour se renseigner (48%), suivi de Facebook (46%), vient ensuite Twitter (28%) et enfin Instagram (15%)*.

La vigilance est le maître-mot

Il est nécessaire de redoubler d’attention quant à l’utilisation des réseaux sociaux afin d’avoir une empreinte digitale correcte. Veillez à ce que vous publiez et mettez les contenus personnels en mode privé.

La prise de référence est toujours très prisée des employeurs. Ils peuvent contacter les anciens responsables des candidats ou alors utiliser Google pour faire leurs recherches. Quasiment 1 employeur sur 2 a cette démarche. Tapez votre nom et prénom sur le moteur de recherche et regardez ce qui apparait. Vous pourrez par la suite faire un tri pour supprimer les informations potentiellement gênantes.

Les compétences  restent cependant l’argument le plus important pour les recruteurs. Lors de l’entretien, le savoir-être est aussi très remarqué et peut être déterminant à compétences égales avec un autre candidat.

*Source : YouGov

Soigner son image en ligne est très important, notamment dans le domaine professionnel. Aujourd’hui, de nombreux employeurs utilisent les réseaux sociaux et internet pour leurs processus de...  Lire la suite