Les emailings et newsletters sont des outils marketing de conquête et de fidélisation client à fort potentiel. Voici quelques conseils opérationnels pour en tirer le meilleur profit.

Emailings et newsletters : des leviers marketing à utiliser sans modération

Les e-mailings et newsletters constituent des outils marketing non seulement efficaces, mais aussi financièrement très accessibles pour une petite entreprise.

Chacun a son utilité :
-    Une campagne d’emailings constitue un bon moyen de communiquer avec ses prospects et clients dans une optique commerciale ou promotionnelle.
-    L’édition d’une newsletter permet de tisser un lien privilégié avec son public en l’informant de l’actualité de son entreprise, de ses produits, de son secteur d’activité.  

Ces outils de communication offrent de bons retours. Selon les dernières études d’impact en date, la moyenne cumulée du taux d’ouverture des e-mailings B to B se situe autour de 22 %, ce qui constitue une bonne performance en matière de marketing direct.

Emailings et newsletters marketing : combien ça coûte ?

Quant au coût des campagnes d’envois d’emailings et de newsletters, il est très raisonnable. On trouve sur le marché des solutions d’e-marketing performantes - et gratuites - permettant d’envoyer quelques centaines d’e-mails quotidiennement.

Pour des quantités plus importantes (et suffisantes à l’échelle d’une petite entreprise), le tarif de ces solutions d’emailings tourne autour de quelques dizaines d’euros par mois. Ce qui, rapporté à l’impact des campagnes d’e-mailing, permet un retour sur investissement rapide. Une stratégie de communication à développer pour les TPE et PME à petit budget.

Les questions à se poser avant de lancer des campagnes d’e-mailing ou de newsletters

Avant de vous plonger tête baissée dans la rédaction d’un emailing ou d’une newsletter, la première chose à faire est de vous poser les bonnes questions, afin de bien structurer votre stratégie marketing.

-    Quel est votre objectif ? Déclencher un acte d’achat, fidéliser votre clientèle, gagner en visibilité, en légitimité…
-    Quelle est votre cible ? Des prospects potentiels, des clients de longue date, des particuliers, une clientèle B to B…
-    Quel est le support le plus approprié pour atteindre vos objectifs ? Un email promotionnel, une newsletter commerciale, une lettre à vocation informative…
-    De quel moyen disposez-vous ? Temps, budget, ressources humaines…
Bien sûr, vous devez aussi disposer au préalable d’une base de données clients qualifiée. Cela ne s’improvise pas. Il faut la constituer en amont. De préférence vous-même, plutôt qu’en achetant un fichier client à un prestataire, la qualité des données n’étant pas toujours au rendez-vous. Veillez à actualiser cette base de contacts en la mettant à jour et en la nettoyant régulièrement.

Attention : la collecte et l’utilisation de données personnelles sont soumises à l’autorisation express des personnes concernées. Leur demander leur accord est de rigueur pour être en conformité avec le RGPD.

Reste enfin à trouver le bon outil pour éditer et poster vos campagnes d’emailings et vos envois de newsletters. Gratuites ou payantes, ce ne sont pas les solutions qui manquent. Nul besoin d’acquérir une application taillée sur mesure pour les professionnels du marketing en ligne. En revanche, veillez à choisir un outil compatible avec votre CRM (logiciel de gestion de la relation client), de manière à pouvoir transférer facilement vos données dans votre application d’e-mailings et concevoir en quelques clics vos communications.

Le ciblage des campagnes emailings et newsletters : segmentez vos envois

Plus un e-mailing est ciblé, plus il a de chances de toucher ses destinataires et d’être lu. De ce fait, il est beaucoup plus efficace de segmenter vos envois, autrement dit d’adresser vos campagnes d’e-mailing en fonction du profil et des attentes de vos différentes cibles, plutôt que d’envoyer un e-mail standardisé à l’ensemble de votre fichier client.

La segmentation de votre base clients et/ou propsects peut faire appel à de multiples critères : âge, sexe, comportement d’achat, localisation géographique, fonction occupée ou taille de l’entreprise (dans le cadre d’un e-mailing B to B), etc.

Plus la base de données contient de champs d’information, plus la segmentation peut être précise et efficace. Tout l’art d’un bon envoi consiste à associer les bons critères de segmentation pour adresser le bon message à la bonne personne au bon moment. Les retombées de votre campagne emailings n’en sera que plus bénéfique.

Soignez la qualité de vos contenus d’emailings et newsletters

Face au flot croissant des e-mailings promotionnels, les internautes sont de plus en plus sélectifs dans l’ouverture de leurs messages. Pour sortir du lot, il faut faire mieux que les autres, dans le fond comme sur la forme.

Commencez par soigner votre entrée en matière, autrement dit le champ « objet » de votre envoi : il doit donner envie d’ouvrir votre email. Soyez accrocheur, attisez la curiosité ! En revanche, évitez le jargon promotionnel, sous peine d’être spammé d’entrée par les outils de messagerie (FAI).

Pour concevoir le contenu de vos messages, interrogez-vous sur votre cible : quelles sont ses attentes ? Quel ton adopter ? Quelle offre mettre en avant ? En répondant à ces questions, vous aurez toutes les chances d’être pertinent, donc d’obtenir un bon taux de clic (ainsi qu’un accueil favorable lors de vos prochains e-mailings).

Un conseil : soyez bref et allez rapidement à l’essentiel. Le temps d’attention de vos contacts est limité et les emails sont de plus en plus consultés sur les téléphones portables, ce qui pénalise les formats longs et non responsive (c’est-à-dire non adaptés pour une lecture mobile). Naturellement, la prose et l’orthographe doivent être impeccables. Relisez-vous toujours avant de poster !

Planifiez vos campagnes d’emailings et de newsletter au bon moment

Selon le public visé (BtoB, BtoC, dirigeants…), il y a des moments plus favorables que d’autres pour envoyer ses emailings. À vous de choisir les meilleurs en fonction de votre cible. Concernant les envois B to B, mieux vaut éviter le lundi, jour où les messageries sont très sollicitées ainsi que le vendredi où tout le monde boucle ses dossiers avant de partir en week-end.

Si vous ciblez une clientèle de particuliers, privilégiez les moments de la journée où vos e-mails pourront être vus et lus, avant d’être noyés dans le flot des courriels suivants. Les créneaux du matin et de la fin d’après-midi, lorsque les gens sont dans les transports et consultent leur téléphone, ainsi que l’heure du repas, sont tout indiqués. Il sera par ailleurs intéressant pour vous de faire vos propres tests et ainsi constater quels sont les horaires les plus propices aux envois pour vos cibles.

Profitez aussi des occasions qui s’offrent à vous : une célébration, le lancement d’une période de soldes, la tenue d’un salon, etc. Ce sont autant d’opportunités de communiquer au bon moment.

Favorisez l’interactivité avec vos prospects

L’e-mailing et les newsletters sont un bon levier pour tisser des liens privilégiés avec votre clientèle, mieux connaître ses attentes et y répondre de manière adéquate.

Pour tirer parti de cet avantage, il est important de multiplier les points de retour avec vos prospects en sollicitant leur avis, leurs commentaires, leurs réactions, et en intégrant dans vos e-mails des liens vers les pages de votre site web ou de votre e-boutique.

N’hésitez pas, en prime, à indiquer une adresse email où vos contacts pourront réagir, exprimer leurs besoins, voire obtenir une information. Et soyez réactif de votre côté : il n’y a rien de plus déceptif qu’un service client aux abonnés absents !

Evaluez le résultat de vos actions marketing

Le marketing n’est pas une science exacte. Souvent, il faut tâtonner avant de trouver la bonne formule. Un conseil pour avancer plus vite : prenez le temps d’étudier le résultat de vos campagnes d’e-mailing.

La plupart des applications d’e-marketing disponibles sur le marché vous donnent accès à des statistiques de taux d’ouverture, de clics, et de retours (vers votre site web notamment). Ce sont autant d’indications précieuses pour quantifier le fruit vos actions marketing et si besoin ajuster la mire pour optimiser l’impact de vos prochains envois d’emailings et de newsletters. Ne vous privez pas de les utiliser !