Bpifrance n'hésite pas à regarder du côté des start-up de la finance pour augmenter sa force de frappe. A partir de la mi-mars, la banque publique testera une nouvelle offre de prêts aux TPE, conçue avec la fintech française Younited Credit, jusque-là spécialisée dans la distribution de crédits à la consommation en ligne.

La société, au capital de laquelle bpifrance compte augmenter sa part, développe une solution permettant à la banque publique d'octroyer plus de petits prêts plus rapidement. Celle-ci sera d'abord déployée en Bretagne, dans le réseau de la banque mutualiste Arkéa, également au capital de Younited Credit. Les entreprises de moins de 10 salariés se verront ainsi proposer des crédits bpifrance de 10.000 euros, sans garantie.

Une réponse très rapide

« L'emprunteur pourra avoir une réponse immédiate chez son partenaire bancaire si son dossier ne présente pas de complexité », assure Arnaud Caudoux, directeur général adjoint de la banque publique. « L'offre sera super-simple avec des taux ultra-compétitifs », complète Geoffroy Guigou, cofondateur de la fintech. D'autant que les prêts bénéficieront de l'aide financière des régions.

Déjà active dans la garantie de crédits accordés par les banques aux TPE, bpifrance souhaite depuis quelques années s'installer dans l'octroi de prêts pour ces petites sociétés. En 2017, elle avait ainsi lancé une offre de petits prêts (Flash TPE) sur son site Internet. La banque a cependant constaté que les entrepreneurs n'avaient pas le réflexe de le consulter.

100 millions de crédits TPE par an d'ici à 2020

D'où sa volonté de nouer de partenariats avec des banques commerciales, jugées plus à même de servir les très petites entreprises. « Nous déployons le dispositif en 2019, avec l'ambition d'être présents dans la plupart des régions d'ici à la fin de l'année », explique Arnaud Caudoux.

D'ores et déjà, bpifrance envisage de s'appuyer aussi sur Younited Credit pour distribuer des prêts de 50.000 euros.Ces derniers constituaient l'essentiel des 44 millions d'euros de crédits accordés aux TPE par la banque publique en 2018. Grâce à son partenariat avec la fintech et la montée en puissance de l'offre de prêts à 10.000 euros, bpifrance espère distribuer 100 millions d'euros de crédits par an aux TPE en 2020.

L'objectif de la filiale de la Caisse des Dépôts est ainsi d'aider les plus petites entreprises à investir dans de l'immatériel. Ces investissements, par exemple dans la formation ou l'innovation, ont beau être décisifs à l'heure de la transformation numérique, ils ne sont pas toujours financés par les banques traditionnelles, généralement soucieuses d'obtenir des garanties.