Plus belle invention de tous les temps ou menace planétaire qui mènera l'Homme à sa fin ? Pour l'heure, les deux idéologies s'affrontent. La question reste en suspens dans notre monde où la robotique est en plein essor. Qu'envisager pour l'avenir ? Les robots remplaceront-ils les humains dans leurs vies professionnelle et personnelle ? Retour dans le passé pour avoir une vision du futur.

L'expérience du passé

Depuis toujours, l'Homme est fasciné par les robots. Inventions d'Héron d'Alexandrie au 1er siècle, de Léonard de Vinci au 16ème ou encore de Jacques de Vaucanson au 18ème, ce n'est finalement qu'au début du 20ème siècle que la robotique prend son envol pour envahir le monde industriel dès les années 60.

La révolution du secteur de l'automobile, où les robots ont pris la place des humains sur les chaînes de montage, reste certainement la plus célèbre de notre Histoire. Ce secteur a également, sans conteste, marqué le pas des décennies suivantes, où les machines sont aujourd'hui utilisées dans tous les domaines.

Les différents robots ont considérablement facilité le travail humain, notamment en termes de pénibilité, ils ont surtout été accusés de détruire de nombreux emplois au profit des gains de productivité.

La place des robots dans le présent

Aujourd'hui, les robots sont partout et sous toutes les formes. Ils sont plus d'un million en ordre de marche à travers le monde. Cela leur procure une place fondamentale dans la vie des Hommes, qu'elle soit professionnelle ou personnelle. Cette position s'explique également en raison de l'évolution des mentalités, liée aux avancées technologiques fulgurantes de ces dernières décennies.

Dans le monde du travail, les robots, ayant certes remplacé les humains dans certains domaines d'activité, sont plus considérés comme des outils à leur service, pouvant par ailleurs sauver des vies dans les meilleurs cas. D'un point de vue général, les machines simplifient et sécurisent la tâche des Hommes et leur apportent une meilleure efficacité. Elles leur ont aussi permis de réduire leur temps de travail, et de monter en compétences pour s'affairer à des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Côté vie privée, cette invasion, qui concerne tout l'univers de la maison et des loisirs, est plus récente mais reçoit le même engouement, avec notamment des produits comme le robot aspirateur, le robot tondeuse ou encore le réfrigérateur intelligent.

Et pour demain, quelle sera la place de l'humain ?

Pour l'heure, les machines ne sont pas encore tout à fait prêtes à remplacer les humains, même si elles devraient continuer à leur simplifier la vie. A titre d'exemple, le géant Toyota repensait récemment son mode d'organisation, supprimant des machines pour repositionner des Hommes. Une expérience qui s'est avérée concluante puisque l'entreprise a réussi à réduire ses coûts de production.

Du côté de la recherche, les progrès se poursuivent, particulièrement du côté de l'intelligence artificielle. Un prototype du robot Asimo, par exemple, fut présenté dernièrement. Ayant pour vocation de faciliter le quotidien des ménages dans un futur proche, celui-ci était capable d'ouvrir une bouteille... laissant imaginer qu'à l'avenir il pourrait faire la vaisselle !

Des prototypes ont aussi été pensés pour les activités de sécurité tels le robot soldat ou les drones, en phase de démocratisation mais engendrant de nombreuses polémiques.
Au regard de la montée en puissance des machines ces dernières années et des controverses qu'elles suscitent, les chercheurs eux-mêmes commencent à s'interroger et à réfléchir à la définition de règles d'éthique pour que la réalité ne dépasse pas ce qui jusqu'alors tenait de la fiction.

La question des facultés accordées aux machines, pouvant un jour engendrer une prise de pouvoir sur l'Homme, est donc bien une réalité. Certains robots pourraient avoir de nombreuses similitudes comportementales à la limite de la conscience humaine, mais avec des capacités physiques décuplées. On pourrait même compter sur leur intelligence à se rebrancher d'eux-mêmes au courant pour fonctionner en toute autonomie.