La technologie numérique a atteint un degré de maturité tel qu'il n'est pas exagéré de parler de réalité virtuelle. La capacité du numérique à créer ou restituer un univers s'incarne aujourd'hui dans la conception de casques de réalité virtuelle de plus en plus performants. Focus sur cet équipement technologique en passe de devenir incontournable dans de nombreux secteurs.

Un peu d'histoire

L'idée de la réalité virtuelle voit le jour dans les années 50. Elle se concrétise en 1962 avec le Sansorama de Morton Heiling, un cinéma individuel censé immergé le spectateur dans le film projeté. La machine assez lourde était conçue pour stimuler tous les sens de celui-ci en fonction de l'action en cours. Dans les années 90, les grands labels de l'univers du jeu ont repris le flambeau. Il faut néanmoins attendre 2015 pour voir apparaitre des casques de réalité virtuelle extrêmement performants (Oculus Rift ou HTC Hive notamment) qui permettent d'envisager une utilisation autre que ludique.

L'immobilier

Visiter des appartements ou des villas sans quitter les locaux de l'agence ! C'est aujourd'hui techniquement possible avec les moyens de prise de vues 3D et les casques de réalité virtuelle. Plusieurs start-ups du numérique (envisite.fr ; Kaïnoo ; 2VR ; Habiteo...) et des grands noms de l'immobilier (Explorimo, Bouygues Immobilier, Haufman et Broad..) s'associent pour offrir une visite à distance des biens à la vente aux clients qui poussent la porte des agences. Une pré-visite virtuelle qui permet de confirmer ou d'infirmer un intérêt pour le bien sans avoir à se déplacer. Un gain de temps et d'efficacité pour tous les acteurs concernés : acquéreurs, vendeurs et agents immobiliers.

Le tourisme

Les pros du tourisme ont rapidement compris tout l'intérêt de la réalité virtuelle : permettre au client en recherche d'un voyage de " vivre virtuellement " quelques destinations depuis les locaux de l'agence de voyages avant de se décider : de quoi ringardiser toutes les autres formes de marketing ! La station de ski de Valmorel, à l'avant-garde du mouvement propose déjà une immersion virtuelle avec une application et des casques. Le Club Med a lui déjà réalisé ses films immersifs.

Les assurances

On le sait les assurances ont tout intérêt à sensibiliser leurs assurés aux risques de la route ou accidents ménagers. Quelle meilleure forme de prévention et de sensibilisation que la réalité virtuelle ? A Sidney, les assurances NRMA donnent accès à son Crashed car Showroom : les visiteurs équipés de l'Oculus Rift et assis sur un siège mouvant peuvent vivre et ressentir les effets d'une collision ! En Europe Swiss Life et la Maif sont en pointe dans l'utilisation de la réalité virtuelle à fin de sensibilisation.

Le prêt-à-porter

L'enseigne 1.2.3 (groupe Etam) a proposé à ses clientes de revivre grâce au casque Oculus Rift le shooting photo de la collection printemps-été 2016. Une manière originale de faire découvrir les produits disponibles et de traiter celles-ci en VIP. L'opération a permis une hausse de trafic estimée à une centaine de personnes par magasin concerné.

Ces quelques exemples marquants ne constituent que la partie émergée de l'iceberg ! La réalité virtuelle peut concerner une quantité incroyable de secteurs (de la psychanalyse pour le traitement des phobies à la décoration intérieure). Une confirmation supplémentaire que la numérisation apporte des possibilités très intéressantes qu'il va falloir saisir rapidement pour ne figurer dans la catégorie " has been ".