Les plus grandes entreprises ainsi que les start-ups de la Silicon Valley n'hésitent plus à engager des sommes colossales pour investir dans ce que l'on appelle le transhumanisme et la recherche de l'immortalité. Applications pour smartphone, gadgets et procédés scientifiques sont en passe de reléguer nos bons vieux docteurs au rang de recettes de grand-mère.

Des applications qui ralentissent le vieillissement de notre cerveau ?

L'Apple store regorge d'applications qui nous promettent de développer notre intellect. Beaucoup d'entre elles utilisent l'âge de notre cerveau comme moyen d'évaluer nos performances. On peut à cet égard citer PEAK dont la start-up vient de faire une levée de fonds de plus de 7 millions de dollars. Sur cette application, l'utilisateur doit chaque jour relever une série de défis destinés à faire travailler sa mémoire, ses aptitudes verbales, sa concentration, sa capacité à résoudre des problèmes... PEAK est encensée par la communauté scientifique dans plusieurs études qui visent à montrer qu'elle aurait de réels bénéfices sur le ralentissement du vieillissement du cerveau et sur nos capacités intellectuelles.

Des gadgets pour améliorer sa santé au quotidien

Les bracelets podomètres ont fait une entrée fracassante dans la vie de nombreux technophiles. Ils suivent en temps réel des paramètres comme le nombre de pas parcourus dans une journée, le nombre de calories dépensées, le rythme cardiaque... Toutes ces informations et bien d'autres sont déversées sur notre smartphone pour pouvoir en dégager des tendances et permettre à chaque utilisateur de gérer sa santé en temps réel. La plupart du temps, ce type d'accessoires est accompagné d'une application permettant de se fixer des buts afin de voir sa condition physique s'améliorer. Ces applications, à l'image de Pacer, prennent par ailleurs une dimension sociale puisqu'elles permettent de se comparer à ses amis et de rendre la culture du bien-être participatif et ludique !

Stocker notre conscience dans un avatar, la prochaine étape ?

Certains projets vont plus loin encore : l'homme d'affaire russe Dmitry Itskov, a ainsi lancé la 2045 Strategic Social Initiative, destinée à nous faire profiter des avancées technologiques pour nous permettre graduellement de devenir immortel d'ici 2045. S'il est en premier lieu question de robots humanoïdes, le but est de créer au fil des technologies un avatar holographique qui aurait non seulement notre apparence mais également notre intellect, notre personnalité et nos souvenirs. Le déplacement de notre individualité d'une enveloppe biologique à une enveloppe entièrement artificielle semble le but ultime de ces technologies qui peuvent certes passer pour de la science-fiction mais qui, et c'est indéniable, progressent à un rythme effréné.

Si, comme le pense Ray Kurzell, Directeur du département ingénierie de Google, il sera possible de « télécharger son esprit dans un ordinateur d'ici 2045 », alors la réalité physique de l'homme ne deviendrait qu'une étape transitoire vers la création de son alter ego immortel. Tout un programme, non ?