En 2015, 525 000 entreprises ont été créées en France et plus de 60 000 ont fait faillite, essentiellement des TPE. Nombre de porteurs de projets ont certes des idées originales et innovantes pour leur business mais échouent à les mettre correctement en oeuvre. Certaines erreurs rédhibitoires peuvent tuer dans l'oeuf une entreprise prometteuse. Quels sont les principaux écueils à éviter lorsque l'on fonde sa société ?

Oublier son business plan

L'idée ne fait pas tout : se lancer sans un business plan mûrement réfléchi se révèle souvent synonyme d'échec. Définir une feuille de route pour les premiers mois de sa société, voire les premières années, et la manière dont celle-ci peut espérer devenir rentable représente un BA.ba. Les données concrètes qui peuvent ressortir de ce travail peuvent assurer la viabilité de votre projet : évaluer les coûts de fonctionnement de l'entreprise, sa rentabilité, définir ses concurrents et clients potentiels s'avèrent être des critères incontournables. Un business plan clair demeure indispensable dès le lancement de la société.

Négliger l'étude de marché

Trop d'entrepreneurs se fient à leur instinct au détriment d'une analyse approfondie. Une bonne intuition peut donner un coup de pouce à un projet, mais celle-ci ne rendra pas l'entreprise rentable sur le long terme. Une seule solution : prendre le temps de réaliser une étude de marché exhaustive, en sondant la cible visée et en analysant les offres proposées par la concurrence. Une telle étude prendre du temps, mais elle s'avérera très précieuse dans l'avenir : cerner son domaine d'activité permet d'être réactif et performant une fois l'entreprise créée. Ne pas prendre en compte la taille de son marché peut s'avérer fatal pour une entreprise.

Refuser de déléguer

Certains entrepreneurs ont l'ambition de tout contrôler de A à Z dans leur société. Cette tendance est la cause de bien des échecs : un bon entrepreneur ne doit pas hésiter à s'entourer de collaborateurs compétents (voire meilleur que lui) dans tous les domaines et cela particulièrement dans ceux qu'il maîtrise le moins. Déléguer en interne ou externaliser une partie des tâches permet de se focaliser sur l'essentiel. Cette stratégie peut s'avérer très rentable sur la durée même s'il est parfois difficile économiquement de réaliser une embauche. Recruter rapidement en R&D par exemple pour accélérer le développement peut devenir un atout-maitre pour les start-up.

Dépenser avant de gagner de l'argent

Multiplier les investissements inconsidérés est une cause non-négligeable de défaillance des entreprises. Une croissance organique demeure la plus adaptée et à privilégier : un jeune entrepreneur doit apprendre à composer avec un budget serré en ne dépensant que le nécessaire. Il demeure inutile de réaliser des achats onéreux sans une base de clients solide. De même, une entreprise qui embauche sans une stratégie réfléchie peut mettre à mal sa trésorerie : augmenter trop vite son personnel peut s'avérer contre-productif et nuisible.

Se concentrer sur les investisseurs plutôt que sur les clients

La course aux investisseurs représente une véritable obsession pour de nombreux créateurs de start-up. Il n'est pas rare de voir de jeunes sociétés mettre entre parenthèses leurs actions commerciales pendant plusieurs mois afin de rechercher de nouveaux investisseurs. Ce temps aurait pu être mieux utilisé en développant sa clientèle et en prouvant grâce aux ventes que l'entreprise à un véritable potentiel. Il s'agit là d'une règle essentielle à ne jamais oublier : une société existe avant tout parce qu'elle a des clients.