La vidéo est aujourd'hui devenue un moyen incontournable pour communiquer sur internet et les  entreprises de toutes tailles n'hésitent plus à utiliser l'image pour faire passer leurs messages. Si la vidéo est maintenant à la portée de tout le monde, les pièges sont nombreux et les dégâts causés par la diffusion d'une mauvaise vidéo peuvent être lourds de conséquences, même si vous n'êtes pas un arrière droit du PSG.

Se poser les bonnes questions

Une vidéo, oui mais pourquoi faire ? Pas de longs discours, c'est la première réponse car si vous souhaitez parler de votre activité pas besoin de longs discours. Un ou deux messages bien formulés, quelques illustrations (pour parler de ses produits mieux vaut les montrer). Faites simple ! L'attention des internautes est fragile, fluctuante et courte. Préparez ce que vous avez à dire, écrivez un court synopsis. L'essentiel  est de raconter une histoire même pour parler de son activité ou des dernières nouveautés de vos produits. Bâtissez votre vidéo avec un début, un milieu, une fin ou posez une question et répondez-y. 

Revenez toujours au pourquoi de votre communication. Quel message voulez-vous faire passer ? Je veux me faire connaître, je veux parler d'une nouveauté, je veux informer d'un changement. Fixez un objectif de communication, clairement énoncé, et vous constaterez que, même si vous avez passé un peu de temps à y réfléchir, le fil de l'histoire que vous raconterez sera plus facile à dérouler.

Le son, les premières secondes

Eh oui, la vidéo ce n'est pas que de l'image,  c'est aussi du son ! Une vidéo avec un mauvais son sera plus facilement zappée. Attention aux bruits parasites sur les lieux de tournage, privilégiez les lieux bien isolés.

Les premières secondes de votre vidéo seront cruciales, ne chargez pas le début de votre vidéo par un générique trop long par exemple. N'en faites pas trop non plus ! Ne dites pas tout au début.  L'essentiel est de susciter l'intérêt, de capter l'attention.  Sachez que si vous diffusez votre vidéo sur YouTube, le géant de la vidéo tient aussi compte dans son algorithme de classement du temps passé. La qualité et la pertinence sont des critères importants. Ne cherchez pas le buzz à tout prix !

La vidéo est un des supports de votre communication,  elle s'intègre aux autres éléments qui composent votre identité. Travaillez vos messages aussi en fonction de votre image, de votre activité. Vanter le sérieux de votre dernière innovation en matière de sécurité sur le ton humoristique ou décalé suscitera le buzz (si c'est drôle) mais ne rassurera pas forcément  vos futurs clients.  Le rire reste mais le message s'envole...

Côté matériel et diffusion

Tourner une vidéo de qualité ne nécessite plus aujourd'hui d'investir dans une caméra vidéo, un appareil photo numérique en mode vidéo ou un smartphone posé sur un pied feront largement l'affaire. Vous pouvez également investir à peu de frais dans un éclairage de qualité avec un kit lumière. Vous en trouverez facilement sur internet à des prix très abordables (à partir de 150 euros).  Votre tablette pourra même vous servir de prompteur avec un logiciel comme PronpterPal. Une fois votre vidéo réalisée, il vous faudra passer par la case montage pour ajouter des captures d'écrans,  votre numéro de téléphone ou l'adresse de votre site internet. Les logiciels de montage vidéo sont légion : Microsoft Windows Movie Maker (Windows), DaVinci Resolve (Windows et Mac) pour les gratuits, iMovies pour les possesseurs de Mac,  Adobe Premiere (Windows et Mac), AVS Video Editor pour les versions payantes.

Votre vidéo est maintenant réalisée, montée. Il ne vous reste plus qu'à trouver un service pour la publier. Tout le monde connaît les poids lourds du secteur que sont le français Dailymotion et le géant américain YouTube mais ils en existent d'autres moins connus comme MetaCafe. Pour vous aider à faire votre choix, privilégiez la fiabilité, la simplicité d'utilisation, veillez aux performances du lecteur, aux différentes fonctionnalités de partage, la vitesse de téléchargement et d'encodage.

Une dernière chose avant de passer à l'action : soyez bon !