Avec l'évolution technologique, les métiers deviennent de plus en plus mobiles. Commerciaux, consultants ou encore techniciens de terrain profitent de ces innovations pour gagner en productivité dans leurs activités.

Pascal Ancian, Vice-Président Mobile France & International chez Orange Business Services, a présenté sa vision de la mobilité lors de sa keynote au salon Mobility for Business 2014.

Voici les 4 enjeux majeurs de la mobilité pour les entreprises selon Pascal Ancian :

1) La maîtrise des fondamentaux

- 1er pilier : le réseau. Orange est pour la 4e fois consécutive réseau mobile numéro un selon l'ARCEP. Nous sommes leader sur plus de 95% des critères(1). Concernant la 4G, 10 nouveaux réseaux se sont lancés en Europe en 2014. La France est 1ère avec 6,5 millions d'abonnés 4G devant le Royaume-Uni(2).

D'après l'ANFR, 20.000 antennes 4G ont été mises en place en France dont 8.000 détenues par Orange (soit plus de 500 d'écart avec l'opérateur suivant) (3).

- 2e pilier : adéquation entre offre et évolution des usages. Les usages data des clients doublent chaque année. Les offres intègrent des composantes data de plus en plus généreuses pour répondre à ce besoin de liberté. Par ailleurs, les clients ont besoin de prolonger leurs usages hors des frontières de l'hexagone et les offres évoluent pour intégrer des bundles roaming voix et data.

Pour répondre aux attentes clients en termes de simplicité, nous avons simplifié nos gammes et proposons des offres de convergences fixes mobiles (une seule facture, etc.). Les offres multi SIM répondent à leur attente de pouvoir jongler avec plusieurs terminaux.

- 3e pilier : une large gamme de terminaux & OS. Avec plus d'un milliard de smartphones dans le monde dont 16 millions en France, le marché des mobiles ne s'essouffle pas. Les ventes de tablettes dépassent les ventes de PC portables et représenteront 56% des devices vendus dans le monde en 2017 (soit davantage que la vente de PC et de PC portables réunis).

Les acteurs du secteur sont en pleine effervescence. Nous travaillons étroitement avec les principaux acteurs mondiaux et ceux-ci mettent de plus en plus le marché des entreprises au coeur de leurs priorités (recentrage de BlackBerry, fonctionnalité IO8, Samsung KNOX, Google for work, Nokia + Microsoft, évolution de la gamme Sony, etc.).

2) La transformation du poste de travail traditionnel

Techniciens de terrain, vendeurs ou consultants n'ont pas les mêmes besoins (une tablette pour qu'un vendeur présente sa gamme de produits avec les prix et stocks en ligne, phablette pour un technicien qui doit tenir son terminal à une main, la complémentarité smartphone et tablette avec un clavier détachable pour un consultant qui produit de nombreux documents, etc.).

Orange adapte la proposition aux différents types de métiers et applications. Besoin d'autonomie, d'adoption rapide pour un usage ponctuel/fréquent, polyvalence, " always on " sont autant de variables qu'Orange intègre dans sa proposition de valeur.

3) Au-delà de la technologie, un enjeu sociologique et humain

1er enjeu : la maîtrise du pro / perso. Le développement des smartphones a conduit les utilisateurs à adopter de nouveaux usages, à la fois pro et perso. Ces pratiques bouleversent le monde de l'entreprise et nécessitent une adaptation rapide :

- BYOD: Bring Your Own Device ou COPE (Corporate Owned, Personaly Enabled). L'utilisateur se sert de son mobile personnel pour une utilisation professionnelle.

- container : stockage des applications et données professionnelles dans un environnement séparé de la sphère professionnelle.

- réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook, Twitter, Instagram, Google +, etc.

- split Billing : partage des coûts de la facture téléphonique entre l'entreprise et l'employé en séparant les appels privés et pros sur votre portable d'entreprise.

- personal data : de plus en plus de données personnelles sont présentes sur les mobiles pros (documents, photos, mails..), ce qui représente un nouveau challenge en matière de sécurisation des données. (cf dernier point) ou de respect de la vie privée.

2e enjeu : gérer la complexité induite par la diversité des terminaux. Multi form factor, multi OS, gestion des versions et applications, assistance, offres de financement/renouvellement, etc. Orange intervient sur plusieurs axes : conseil, device management, déploiement, assistance, etc.

3e enjeu : les problématiques de sécurité, du terminal aux applications en passant par les accès aux différents profils utilisateurs, et la gestion des politiques de sécurité. L'écosystème avance sur ces sujets comme le montrent des offres telles que Samsung KNOX, BlackBerry Balance, évolutions des fonctionnalités iOS 8 ou encore Android for work.

4) Un enjeu M2M et objets connectés

Qu'il s'agisse d'Internet des machines (des machines / ou objets qui interagissent entre eux ou avec une application de l'entreprise. ex : monitoring de distributeurs ou de voitures, suivi compteurs d'énergie, etc.) ou d'Internet des objets (une machine qui interagit avec le consommateur final : vêtements connectés ou domotique, etc.), le mobile permet d'une part de repenser les processus de l'entreprise. Il ouvre aussi la porte à une interaction nouvelle avec les objets.

La forte croissance du nombre de SIM M2M (2 milliards dans le monde en 2018) illustre l'importance de ce nouvel enjeu.
Pascal Ancian, Vice-Président Mobile France & International chez Orange Business Services


(1) 1er ou 1er ex-aequo sur plus de 95% de critères selon l'ARCEP, rapport juin 2014 sur réseau mobile 2G/3G/H+
(2) Ovum et déclaration opérateurs
(3) sources : ANFR (Agence Nationale des Fréquences) et quialameilleure4g, nombre d'antennes au 01/09/2014