Pour une entreprise qui souhaite interagir dans un univers concurrentiel, la veille stratégique est un pan essentiel de son développement. Il lui est indispensable de connaitre ses rivaux, de maitriser l’information et lui donner du sens afin qu’elle permette les prises de décision tactiques.
 
Avec un paradigme de l’information sur internet toujours plus flou et une « infobésité » dont nous sommes tous victimes, difficile de s’y retrouver. Comment repérer les opportunités ? Comment m’inspirer ? Comment surveiller ? Et surtout, comment avoir une longueur d’avance sur mon concurrent direct ? C’est à ces questions qu’une bonne stratégie de veille doit permettre de répondre.

Voyons ensemble 5 points indispensables pour élaborer de manière simple et efficace une stratégie de veille.

Définir ses objectifs

L’étude de la concurrence sur internet devient une nécessité au fonctionnement d’une entreprise, c’est un fait. Maintenant, avant se lancer dans une course effrénée à l’information vous devez poser vos idées et mettre en avant vos sujets de veille ainsi que vos objectifs. Définir des points clairs vous permettra d’avancer plus facilement et d’avoir une grille de lecteur pertinente en fonction de vos résultats.

Le but de cette première étape est de définir ce que vous souhaitez savoir. Désirez-vous être avertis de toutes les actualités sur votre secteur ? Souhaitez-vous surveiller vos concurrents et en faire une liste ? Ou encore, voulez-vous vous concentrer sur l’évolution juridique de votre marché ? Vous devez être très précis dès le début, au risque de perdre votre temps, votre énergie et donc votre argent dans des recherches vaines sans but. Vous ne pouvez pas surveiller tout le web, alors optimisez votre stratégie et restez pragmatique.

Sélectionner les canaux

Blogs, forums, sites web, réseaux sociaux, salons et évènements, tous ces canaux sont des sources de veille. Ils représentent tout autant de travail de recherche, alors tâchez de sélectionner les bons. Se déplacer sur des salons est souvent le meilleur moyen d’avoir des informations de qualité dont la source et plutôt bonne, mais cela prend du temps. Par ailleurs, surveiller les blogs peut vous donner un grand nombre d’informations, mais ces dernières risquent quant à elles d’être peu fiables ou parfois fausses.

Pour vous PME, nous vous conseillons de gagner du temps en mettant en places des alertes, qui correspondent à de la « veille push ». Cela vous permettra de recevoir une notification dès qu’un mot clé que vous aurez sélectionné apparaitra sur internet. De plus, les agrégateurs de flux RSS sont également très intéressants si vous avez déjà repéré des sites web à surveiller.

Récolter l'information

Récolter est une étape qu’il ne faut pas négliger. Vous allez rapidement vous retrouver avec une masse d’informations sans vraiment savoir quoi en faire et comment la stocker. Rappelez-vous bien que la veille ne doit pas vous faire perdre du temps, mais cela doit rendre votre entreprise plus réactive et plus forte. Ainsi, nous avons parlé d’alertes mails, vous devrez néanmoins les filtrer et les paramétrer. Recevoir 20 alertes par jour va être chronophage, alors faites-en sorte d’être efficace. Par exemple, définissez l’arrivée de vos alertes le vendredi, prenez 30 minutes pour récolter vos informations et faites votre curation de manière automatique. Le tour est joué !

Analyser les données

L’analyse de votre travail de veille va donner du sens à vos recherches. Cette étape est celle qui demande le plus de réflexion car elle fait appel à votre esprit de synthèse. Il s’agit ici de transformer les données inhérentes à votre curation en vraies informations traitées, ayant une forte valeur ajoutée pour vos collaborateurs ou autres associés. Vous devez donc impérativement synthétiser toutes ces informations afin de les rendre exploitables. Vous ne faites pas de la veille simplement pour être bien informé. Non, vous le faites pour être proactifs, développer votre société et lui donner un coup de boost économique à travers des décisions stratégiques.

Diffuser et agir 

Le résultat de votre veille doit prendre la forme la plus simple possible tout en étant complète. Le travail doit être fait pour permettre à ceux qui vont découvrir votre livrable de veille d’avoir les informations clefs d’un seul coup d’œil. En ce sens, pensez à des formats power point ou petite synthèse visuelle. Ces documents doivent ensuite vous permettre d’échanger avec votre équipe pour faire le choix stratégique qui s’impose. L’exemple de la loi Sapin  2 est très pertinent. En effet, encore trop peu d’entreprises savent qu’elles vont devoir faire un travail d’étude sur leurs partenaires avant de signer tout type de contrat avec eux. De votre côté, si vous avez bien fait votre veille, vous avez déjà connaissance de cet enjeu et êtes en train de préparer l’avenir.

Cette illustration est éloquente et nous prouve de manière concrète ce qu’une veille de qualité peut permettre ou éviter pour votre PME .