Le choix de créer un site web est lié à un objectif. Que ce soit une boutique en ligne, un blog ou un simple site vitrine, les objectifs doivent être à la fois fixés et mesurés pour être atteints.

Pour certains, ce qui ne se mesure pas n’existe pas. C’est un point de vue un peu extrême, mais avoir un site web sans regarder ce qu’il se passe dessus revient à ouvrir un magasin sans compter les clients ni recenser leurs achats. Un léger manque de bon sens. Pour continuer l’analogie, si votre site web est identique à un magasin, il vous faut piloter son activité pour en retirer les bénéfices attendus. Ce pilotage s’appuie sur une analyse plus ou moins fine du comportement de vos visiteurs. Combien sont-ils ? Quelles pages, quels produits regardent-ils ? Combien de temps restent-ils ? Reviennent-ils ? Qui les amène sur votre site ? Regardent-ils les rayons avec les produits mis en avant ? Se perdent-ils dans les rayons ?

Pourquoi choisir Google Analytics ?

Seule une plateforme d’analytique vous permettra de répondre à ces questions. Les outils sont nombreux, Stat Counter, Matomo, Hotjar, Open Web Analytics, Kiss Metric, ATInternet et bien sûr Google Analytics. La liste est longue. Mais, au moment du choix, la plupart du temps Google Analytics s’impose naturellement. Pourquoi ?

-    Il est largement répandu, ce qui permet d’avoir de l’aide de la communauté très rapidement
-    Il bénéficie de statistiques comparatives très performantes grâce à la mesure de millions de sites web.
-    Il est facile de créer des rapports personnalisés et de les partager
-    Il est facile de créer de multiples objectifs
-    Il est gratuit (même s’il y a une version payante Google Analytics 360).

Que peut-on demander à Google Analytics ?

Google Analytics sait faire beaucoup de choses et les questions auxquelles il peut répondre sont nombreuses. À commencer par les plus simples : combien de visiteurs sur mon site web sur une période déterminée, d’où viennent ces visiteurs, quelles pages consultent-ils, combien de temps, depuis quel appareil ? 

Ces questions sont évidentes et constituent la base des rapports par défaut sur Google Analytics. Mais trop souvent, une fois la plateforme installée, beaucoup se contentent de ces seules réponses. Qui, très clairement, n’apportent rien sinon un cliché à un instant T de l’activité de votre site. Même si cela est important, cela apporte peu au pilotage de votre site, donc de votre activité.

Fixer des objectifs et les mesurer

En reprenant l’analogie du magasin, ce qui vous importe est bien la variation de votre chiffre d’affaires selon les optimisations que vous ferez dans la présentation d’un produit. C’est bien la modification de tel ou tel rayon, de tel ou tel flux de passage que vous allez mesurer pour en voir l’efficacité. Dîtes-vous qu’il en va de même sur votre site web. Les analytiques servent à mesurer les écarts et les variations en fonction des opérations que vous allez mener : publicité, optimisation de vos pages web, du parcours de l’internaute, de la présentation des produits, etc.

Partez du principe qu’un site web, comme un magasin, est un lieu dynamique où chaque modification, chaque opération, modifiera le comportement de l’internaute. Votre rôle est de rechercher une efficacité optimale pour atteindre vos objectifs. Si nous reprenons dans l’ordre les opérations à effectuer sont dans l’ordre :

-    Installer Google Analytics
-    Déterminer vos objectifs
-    Mesurer l’atteinte de vos objectifs en observant le comportement des internautes
-    Modifier votre site pour optimiser l’atteinte de vos objectifs
-    Recommencer

Installer Google Analytics

Même si ce n’est pas votre métier et que cela peut faire peur, installer Google Analytics est simple.

-    Vous créez un compte

Ensuite, il suffit de vous laisser guider pour obtenir au final quelques lignes de codes à intégrer sur votre site web. Ces lignes de code sont l’ID de suivi. La plupart des CMS (Wordpress, Shopify, Drupal…) possèdent un espace pour coller le script de Google et ensuite l’exploiter, rien de très difficile techniquement.

N. B. Pensez à ajouter le code de suivi pour toutes vos pages de votre site afin d’améliorer la précision.
Cette opération effectuée, vous aurez déjà accès à un premier rapport de votre audience en temps réel.


Dans la colonne de droite, vous disposez de nombreux paramètres sur le comportement de l’audience,

-    L’acquisition : par quel canal les visiteurs sont-ils arrivés sur votre site ? par un moteur de recherche, par la publicité, en tapant directement l’adresse, par une campagne email, un réseau social ? Cette rubrique vous donne les réponses et les premières pistes d’optimisation selon ce que vous avez mis en œuvre.

-    Le comportement : quelles sont les pages les plus consultées, combien de temps restent-ils, quelles pages convertissent le mieux, la vitesse de votre site est-elle suffisante,
(comment les visiteurs viennent sur votre site), comportement (ce qu’ils font) et les conversions (mesure des objectifs).

-    Les conversions : comme son nom l’indique, la plateforme va vous indiquer le nombre d’objectifs réalisés, le taux de conversion, et la valeur de chaque conversion si vous l’avez défini lors de la création de l’objectif. Mieux, il vous donnera le chemin pris par chaque internaute pour arriver à cet objectif, et surtout, le nombre d’internautes qui ont abandonné en cours de route.

Fixer des objectifs, mesurer les ventes : la priorité

Une fois ces trois rubriques bien assimilées, la prochaine étape consiste bien à créer des objectifs afin de mesurer l’efficacité de votre site, de votre référencement et de vos actions marketing (publicité, emailing, référencement payant et organique, etc.). Là aussi, c’est une action qui ne demande pas de compétences techniques particulières, seulement d’être au clair sur vos objectifs.  


Pour fixer vos objectifs, il vous suffit d’aller dans la console d’administration et de clique sur… objectifs positionnés dans la colonne vue. De là Google vous propose des modèles avec des configurations prédéfinies selon l’action à mesurer : téléchargement, consultation d’une page, enregistrement ligne ou autre. Mieux, vous pouvez attribuer un équivalent en euro pour chaque objectif.

Pour votre activité de e-commerce, une autre configuration existe pour mesurer vos résultats de ventes. Là aussi dans la console d’administration il vous suffit de cliquer sur « paramètres e-commerce », toujours dans la colonne vue et de cliquer sur Activé.


Créez vos rapports selon vos critères dans Google Analytics

Une fois votre plateforme installée, les données vont s’incrémenter rapidement. À ce stade, il ne vous reste plus qu’à configurer vos rapports en fonction de ce que vous souhaitez suivre comme chiffres de pilotage. Ces rapports vont s’appuyer sur les trois catégories acquisition, comportement et conversion (comprenant vos objectifs et les données e-commerce).


Les possibilités de rapport sont très nombreuses et il est important de bien savoir ce que vous cherchez à mesurer. C’est du bon sens, mais si vous ne mesurez que l’évolution des conversions ou des objectifs sans étudier l’évolution du comportement ou des acquisitions, votre analyse sera partielle, donc inexacte. Même si vous êtes à l’aise avec les statistiques, comprendre l’évolution des flux de votre audience et de son comportement nécessite de prendre un peu de temps pour évaluer chaque compartiment et les changements en fonction de vos actions sur le site. Chacune de ces dernière, changement de look, de prix, d’image, publicité ou autre, aura une incidence sur le comportement de votre audience.

Au fil de temps et de votre compréhension de Google Analytics, vous serez tentés d’aller toujours plus finement dans l’analyse et d’optimiser votre site au regard de vos analyses. Pour vous aider à aller plus loin vous pouvez choisir des rapports déjà prêts dans la galerie de rapports réalisés par la communauté et piocher selon vos axes de mesures (SEO, réseaux sociaux, contenu etc.). Mais avant de passer à la vitesse supérieure, n’hésitez pas à jeter un œil sur les fondamentaux pour débutants.
À termes, vous verrez, l’analyse devient addictive et surtout, vos performances seront largement améliorées avec une connaissance fine de vos audiences. C’est l’objectif.