Les principaux indicateurs à surveiller sur votre site web

Combien d'internautes consultent votre site ? Quelles pages sont les plus visitées ou les produits les plus achetés ? Comment les trouvent-ils ? Par quels mots-clés ? Quelles sont vos sources de trafic ? Voilà autant de questions auxquelles vous devez répondre pour définir et optimiser votre site web. Le ROI, Return On Investment ou retour sur investissement, n'est pas l'adage exclusif des sites e-commerce. Quels sont les KPI (Key Performance Indicators) ou ICT en bon français (Indicateurs Clés de Performance) que vous devez suivre ?

Une transition digitale à la traîne en France

Le rapport Deloitte sur la transformation digitale des PME montre l'inadéquation de l'offre et de la demande dans l'hexagone. Alors que 7 consommateurs sur 10 font leurs emplettes sur internet, une PME sur 8 dispose d'une solution de vente en ligne. Avec une croissance 20 fois supérieure aux ventes hors ligne, le manque à gagner pour les PME françaises est donc énorme. Ce retard, principalement lié à un manque de savoir-faire, fait le bonheur des sites e-commerce étrangers et des quelques Français, qui ont su développer des compétences dans l'intégration de ces outils numériques.

Les outils d'analyse d'un site web : Google Analytics et Search Console

Ce sont les outils basiques de Google et les plus accessibles, puisqu’ils sont gratuits. Ils vont de pair pour analyser la pertinence de votre référencement naturel et payant. Il suffit d’installer un tag dans votre code source et toutes les données de visites sur votre site remonte sur ces plateformes : durée de la visite, page visité, canal de visites, mot clé les mieux positionnés, mais aussi des données plus techniques comme la bonne indexation de votre site par Google ou encore la liste des erreurs 404. Ces données vous permettront alors de prendre les bonnes décisions et d’optimiser votre site en fonction de leur analyse : sur quel canal investir, quelle page du site mettre en avant, quel contenu optimiser…

Quels KPI pour un site vitrine ou un blog ?

Si ces deux outils sont des mines d'or, la question des indicateurs à suivre se pose inéluctablement.
Commencez par définir vos objectifs. Est-ce que je veux analyser mon contenu pour améliorer l'expérience utilisateur de mon site et/ou connaître les interactions entre mon contenu et les réseaux sociaux ? Est-ce que mes visiteurs sont majoritairement sur mobiles ou sur PC ?

De manière générale, vous allez vous orienter sur :

  • les pages les plus visitées
  • le nombre de pages vues par visite
  • le temps moyen passé par page et sur votre site
  • le taux de visiteurs qui reviennent (taux de fidélisation)
  • le nombre d'abonnés ou d'inscrits, etc... (taux de conversion)
  • les canaux d’acquisition
  • le taux de rebond par page...

Illustrons cela d’un exemple. Vous êtes une petite agence immobilière et avez un site sur lequel vous proposez des biens à la vente et à la location. Vous avez mis en place un blog afin d’informer vos clients et prospects des actualités de l’immobilier et des projets en cours dans vos secteurs, mais aussi des articles sur les quartiers, leurs commodités, leur ambiance afin de donner envie aux internautes d’y habiter. Les articles de blog sont souvent lus mais le taux de rebond est très élevé (l’internaute arrive sur la page, lit l’article et s’en va – il n’effectue aucune autre action). C’est qu’il faut optimiser cela et pousser le lecteur à aller plus loin sur votre site en proposant par exemple d’autres articles similaires ou des liens vers vos offres en cours, ou encore un bouton de contact afin de générer des conversions.

Les KPI des sites e-commerce

Les premiers éléments à connaître sont :

  • le taux de conversion
  • le panier moyen
  • le taux d'abandon de panier

Il vous sera néanmoins impossible de mieux vendre sans connaître le parcours et le comportement de vos acheteurs. Pour cela, Google Analytics vous permet de créer des entonnoirs de conversion personnalisés et des flux d'objectifs. Dans le cas d’un e-shop, vous allez commencer par définir les différentes étapes du processus de vente, comme la sélection du produit, l’ajout au panier, la confirmation de la commande, etc.. La conversion étant effective lorsque la vente est réalisée.
Grâce à cet entonnoir de conversion, vous pourrez analyser à quelle étape du tunnel vous perdez des potentiels acheteurs et pourrez concentrer vos actions d’optimisation sur ces étapes (formulaires trop longs à remplir, moyen de paiement qui ne fonctionnent pas, mise au panier non ergonomique…)

Si vous avez mis en place des campagnes payantes (AdWords, Comparateur, Display…), le coût d'acquisition est un paramètre important à analyser. Il vous permettra de mesurer et d'optimiser l’efficacité de vos campagnes de webmarketing : quel mot clé ciblé, quelles sont les jours ou les heures les plus propices, quelles sont vos annonces les moins performantes…)

Nul besoin d'être un expert des statistiques. Une fois ces deux outils pris en main et vos tableaux de suivi mis en place, vous serez armé pour faire vivre et évoluer votre site dans le sens du besoin de vos consommateurs.