En ce mois de la cybersécurité européenne, voici 5 astuces pour favoriser la séparation des usages persos et pros, alors que la généralisation du télétravail tend à brouiller les frontières.

L’utilisation d’équipements personnels à des fins professionnelles, et vice versa, n’est pas nouvelle. Mais l’épidémie de covid-19, avec le développement rapide des formes de travail hybrides (télétravail, co-working…), a contribué à amplifier le phénomène.
Cette pratique n’est pourtant pas sans risque : connexion d’ordinateurs ou de smartphones non protégés au réseau de l’entreprise, mélange des données personnelles et professionnelles…
Pour prévenir tout incident de sécurité dans votre entreprise, voici 5 conseils auxquels sensibiliser vos salariés.

1. Bien distinguer messagerie professionnelle et messagerie personnelle

Plus question de faire suivre un mail professionnel sur votre boite personnelle (ou inversement) !
Au-delà du fait que les outils de messageries personnels sont souvent moins bien sécurisés que ceux professionnels, une erreur humaine est vite arrivée : des informations et des données confidentielles appartenant à votre entreprise pourraient être envoyées par mégarde à des contacts tiers.   

2. Utiliser des mots de passe différents pour chacune de ses applications

Non au même mot de passe utilisé pour l’ensemble de ses applications professionnelles et personnelles ! En cas de piratage informatique, cela revient à remettre aux malfaiteurs les clés de la maison… et de l’entreprise.
Reste à convaincre vos salariés de choisir des mots de passe spécifiques pour chacun de leur compte. Pour cela, vous pouvez leur conseiller l’utilisation dans le cadre de leur travail d’un gestionnaire de mot de passe qui les dispensera de tous les retenir.  

3. Eviter les services de stockage en ligne personnel

Gare à l’utilisation d’un cloud personnel dans le cadre de son activité professionnelle !
Comme pour les messageries, les stockages en ligne personnels ne sont pas conçus pour répondre aux exigences de sécurisation des systèmes d’information en entreprise. Or, selon une étude récente, près de 70% des téléchargements de malwares sont opérés à partir d’applications cloud.
Pour renforcer votre sécurité informatique et pour éviter que vos salariés ne recourent à des solutions non approuvées, n’hésitez pas à faire le point avec eux sur leurs usages et les outils dont ils pourraient avoir besoin pour stocker des données.

4. Utiliser les clés USB avec prudence

Interdiction d’utiliser une même clé USB dans sa vie professionnelle et sa vie personnelle !
Ces supports qu’on se prête sans même y penser ou qui nous sont offerts comme goodies peuvent aisément être corrompus et permettre, dans les cas les plus sérieux, une prise de contrôle ou un blocage de l’ordinateur, un espionnage à distance…
Pour garantir la sécurité informatique de votre entreprise, il est recommandé de protéger les clés USB et leurs données  mais aussi de forcer une analyse antivirus dès qu’une d’entre elles est branchée sur un poste de travail.

5. Se méfier des réseaux wi-fi publics

Ne jamais échanger d’informations, a fortiori sensibles pour votre entreprise, si on est connecté à un réseau wi-fi public ou inconnu !
Parmi les principaux risques : se connecter à un « faux wi-fi » ou à un réseau qui présente un faible niveau de sécurité, permettant à des cyber malfaiteurs d’intercepter vos mots de passe, les données de votre entreprise…