Cueillette de fruits et légumes, restauration, vendanges, vente de beignet sur les plages… Il est facile de se représenter à quoi correspond un travail saisonnier.
Mais à quelle réalité légale correspondent ces contrats et quels sont, en France, vos droits et vos devoirs en termes de recrutement d’un travailleur saisonnier ?

Qu’est-ce qu’un travail saisonnier ?

Un travail saisonnier se caractérise par une récurrence plus ou moins à la même période chaque année, par exemple chaque vacance d’été, chaque période d’ouverture des stations de ski ou chaque saison de cueillette pour l’agriculture. Les emplois saisonniers sont ainsi limités dans le temps.

Travail saisonnier : comment ça fonctionne ?

En tant qu’employeur, vous pouvez recourir à un travailleur saisonnier si vous avez un surplus d’activité périodique à un moment précis de l’année. Pour recruter un saisonnier, vous devez alors lui proposer un contrat de travail à durée déterminée (CDD) saisonnier.

Comme pour tout type d’emploi, le contrat de travail CDD saisonnier doit être écrit et signé en deux exemplaires, dont un remit au salarié au maximum dans les 48h suivant l’embauche.
À la fin du contrat saisonnier, l’employeur n’est pas redevable de l’indemnité de fin de contrat, sauf convention collective plus avantageuse pour le salarié.

Le CDD saisonnier offre beaucoup de souplesse à l’employeur

Le contrat à durée déterminé du saisonnier est un outil utile pour l’employeur qui connaît une hausse d’activité saisonnière. Il a pour principale caractéristique de pouvoir être conclu sans préciser de date de fin à la mission. Le contrat saisonnier doit toutefois à minima comporter une mention de durée minimale d’emploi et préciser que l’embauche est faite pour l’ensemble de la saison.

Il est aussi possible de proposer, au cours d’une même saison, plusieurs CDD saisonniers différents à un même salarié, pour lui confier différentes missions.

Comment recruter un travailleur saisonnier ?

Au-delà des services d’intérim et des canaux classiques de recrutement (Pôle Emploi), il existe des plateformes dédiées au recrutement de saisonniers :

-    Saisonnier.fr  : un site dédié au travail saisonnier, sur lequel il est possible de poster gratuitement des annonces et de sélectionner des profils.

-    Pour les étudiants en recherche de jobs d’été, de nombreuses plateformes existent : Studentjob, L’étudiant ou Jobaviz, la plateforme d’emploi du Crous qui permet de poster des offres d’emploi spécialement ciblées pour être compatibles avec les études.

-    L’Anefa recense les contacts utiles pour trouver un emploi saisonnier dans le domaine de l’agriculture au sein des différents territoires.

-    L’Agriculture Recrute met aussi en relation employeurs et demandeurs d’emploi pour des travaux saisonniers de cueillette ou de production fruitière et viticole en France.

Cas particulier des « jobs d’été » des travailleurs mineurs

Très prisés par les jeunes, surtout les étudiants et les lycéens, les mineurs peuvent occuper un emploi saisonnier, mais ils devront fournir une autorisation écrite de leur représentant légal. Les travailleurs mineurs ne pourront pas exercer d’activité considérée comme dangereuse et n’ont pas le droit de travailler plus de 8 heures par jour. Concernant leur rémunération, le SMIC est minoré à 80 % du montant légal pour un jeune de moins de 17 ans, et à 90 % du montant légal pour un travailleur entre 17 et 18 ans.