Il y existe des obligations légales de tri pour les PME : le tri des déchets d’équipements électriques et électroniques, du papier, des métaux, des plastiques, du verre et du bois. Et puis il y a les engagements volontaires qui permettent de se démarquer.

Plusieurs obligations sur les déchets à connaître

Depuis 2005, les entreprises doivent rigoureusement trier leurs déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Le tri des biodéchets n’est obligatoire que pour les entreprises qui produisent chaque année plus de 10 tonnes depuis 2016. Les entreprises produisant plus de 1.100 litres de déchets – soit 22 sacs de 50 L – par semaine doivent par ailleurs trier le papier, les métaux, les plastiques, le verre et le bois.
Le tri à la source et la collecte séparée des papiers de bureau est également obligatoire pour toutes les administrations publiques et les établissements publics de l’Etat, ainsi que pour les sites des entreprises regroupant plus de 20 personnes depuis le 1er janvier 2018.

Des solutions adaptées pour se mettre au tri

Malgré la législation, les entreprises où le tri est entré dans les mœurs font exception. Des solutions pourtant originales permettent d’être volontaire et d’améliorer son image. Par exemple, les start-ups Lemon Tri et Canibal proposent des machines avec compacteur électrique. Celles-ci trient automatiquement le plastique, le métal, le papier et les gobelets. Le geste de tri est récompensé par des bons d’achats ou par des petits cadeaux selon un système de loterie. GreenCreative propose pour sa part son robot-poubelle connecté R3D3. Il compacte automatiquement canettes, gobelets et bouteilles en plastique. Des idées originales pour motiver les salariés !

Lemon Tri commercialise aussi des compacteurs mécaniques et une gamme de bacs simples. Ces derniers permettent de collecter séparément toutes sortes de déchets. En plus des obligations légales, citons les cartouches d’encres, les capsules de café, les ampoules, le papier, les films souples et les gobelets. Ces bacs peuvent être placés près de l’imprimante, de la machine à café, dans le hall... Les entreprises Elise et Cèdre, connues pour leur politique d’emploi de personnes en situation de handicap ou en difficulté d’insertion professionnelle, commercialisent des solutions similaires. Elise vient par exemple de lancer une nouvelle gamme avec 11 poubelles revêtues d’un couvercle indiquant le type de déchet collecté.