Avec la crise du Covid-19, 4 salariés sur 10 travaillent actuellement à domicile, sur des réseaux wifi souvent non sécurisés ce qui engendre des risques en matière de sécurité. L’usage d’internet est également démultiplié par l'utilisation des systèmes de visioconférence et le recours aux clouds partagés, pour collaborer à distance, ce qui multiplient les échanges de données et d’information. Autant de situations à risque qui peuvent mettre en danger les données de votre entreprise et qui nécessitent d'être vigilants.

Respectez scrupuleusement les bonnes pratiques générales de sécurité

  • Utilisez votre boite mail professionnelle et non personnelle pour vos envois de messages électroniques.
  • Privilégiez les connexions filaires au wifi, en particulier si vous utilisez une connexion non sécurisée (réseau public, sans mot de passe).
  • Ne laissez pas votre ordinateur en libre accès, et verrouillez-le avec un mot de passe quand vous ne l’utilisez pas.
  • N’utilisez pas de périphériques externes (clé USB, disque dur externe…) non autorisés par votre administration et votre entreprise. De la même manière, ne téléchargez des applications et logiciels que depuis les sites officiels des éditeurs afin d’éviter tout piratage.
  • Pour tous vos appareils, utilisez des mots de passe suffisamment complexes (combinaison de chiffres, de majuscules, de minuscules et de caractères spéciaux).

Cybersécurité : les pièges à éviter

Le climat de vulnérabilité général fait les beaux jours des pirates informatiques, qui profitent de ce contexte propice à la précipitation.

  • Faites particulièrement attention aux mails comprenant des mentions au « coronavirus » ou au « covid-19 » dans l’objet du mail. Leur but : vous inciter à cliquer sur une pièce jointe, supposée contenir une note d’information envoyée par votre propre entreprise. En réalité, celle-ci contient un logiciel malveillant capable de provoquer des dégâts sur votre machine.
  • L’agence européenne Europol spécialisée dans la répression de la criminalité au niveau européen alerte également sur la démultiplication des tentatives de phishing, une technique qui consiste à dérober des informations confidentielles en attirant l’internaute sur des sites malveillants. En ce contexte de pandémie, méfiez-vous particulièrement des faux appels aux dons ou aux sites de vente frauduleux proposant masques chirurgicaux, gel hydroalcoolique ou encore vaccins expérimentaux en échange de vos informations personnelles ou bancaires…

Comment faire face aux risques de cyberattaques en télétravail ?

Pour faire face aux risques de cyberattaques en cette période de confinement, un seul mot d’ordre : redoubler d’attention pour diminuer les risques. Cela est d’autant plus important si vous n’avez pas l’habitude de télétravailler ou que vous utilisez le même ordinateur pour vos activités personnelles et professionnelles.

N’hésitez pas à consulter la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr  qui répertorie l’ensemble des mesures de vigilance renforcées à adopter en période de télétravail afin de limiter les cybers attaques. Vous y trouver de nombreux conseils et bonnes pratiques autour de la cybersécurité.
Enfin, vérifiez toujours les sites internet et les adresses mail avant de cliquer sur un lien. N’oubliez pas que c’est vous, utilisateurs, qui êtes les premiers remparts contre les actes de malveillance informatique.