Le plastique a mauvaise presse. Dans le cadre d’engagements RSE, il est possible de diminuer son utilisation pour réduire ses déchets. Voici quelques pistes d’actions simples à mettre en place au bureau.

Lorsque l’on souhaite diminuer la consommation de plastique de son entreprise, le plus simple est de commencer par les plastiques les plus courants. Le quatuor de tête : les gobelets, les touillettes, les bouteilles et la vaisselle jetable. Il s’agira ici de s’équiper de mugs réutilisables ou d’une machine à café high-tech. Par exemple, la solution Cleancup de la start-up CED’IN distribue, collecte et lave automatiquement ses 200 verres réutilisables sur place. Pour ne plus utiliser de bouteilles en plastique, l’idée sera de s’équiper d’une fontaine à eau branchée sur le réseau d’eau, et donc sans bonbonne. Enfin, en investissant dans un peu de vaisselle, il n’y aura plus besoin d’utiliser de version à usage unique.

Une fois ces actions mises en place, vous pouvez vous attaquer aux stylos, surligneurs et autres objets et accessoires de bureau. Des versions rechargeables existent et permettront de réduire votre empreinte plastique. Il conviendra ensuite de ne plus offrir des goodies en plastique à usage unique et préférer des objets plus qualitatifs et réutilisables.

Questionner la politique de l’entreprise

Il est possible d’aller encore plus loin et questionner la politique d’achat de l’entreprise. C’est l’occasion d’étudier toutes les alternatives existantes. Préférez le mobilier en bois ou en métal aux tables et chaises en plastique. Évitez les revêtements plastifiés, les tapis en polyester et allez vers plus de matériaux naturels. Pour l’ensemble des plastiques utilisés équipez-vous de bacs de collecte, afin qu’ils soient recyclés. Pour les objets traditionnellement non recyclés, comme les stylos, équipez-vous des bacs de collecte de TerraCycle : l’entreprise les recyclera.

Afin d’engager l’ensemble des salariés, les idées sont multiples. Par exemple, organisez un petit-déjeuner ou une conférence autour des enjeux liés au plastique. Il sera ensuite temps d’organiser un événement sans plastique ou un défi « zéro plastique » pour recueillir les idées de vos collaborateurs. Au travail !