À l’heure où les prix des carburants explosent, et en contexte d’urgence climatique, adopter les bonnes pratiques d’éco-conduite est indispensable si vous gérez une flotte de véhicules en entreprise.

L’éco-conduite fait référence à un comportement de conduite optimisé qui permet de réduire la consommation de carburant ainsi que de limiter les émissions de gaz à effet de serre. En tant que chef d’entreprise, sachez que l’éco-conduite et la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) sont deux sujets extrêmement liés. En effet, cette pratique inscrite dans une logique de développement durable a un impact positif sur trois aspects :
l’environnement ;
la sécurité des conducteurs et/ou personnes présentes dans le véhicule ;
les charges liées à l’utilisation du véhicule.

Par conséquent, il est de l’ordre de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) de se former à l’éco-conduite pour répondre à ces enjeux-là.  

Éco-conduite : quelles pratiques globales adopter ?

Dans un premier temps, connaître les bonnes pratiques d’éco-conduite pour adapter sa propre pratique, et sensibiliser ses collaborateurs est primordial. Nous vous partageons une liste des différentes méthodes qui permettent de limiter la consommation du carburant pour le bien de l’environnement, et de votre budget.

Faire un check-up des véhicules de l’entreprise régulièrement

Il ne suffit plus d’attendre le contrôle technique pour s’assurer de la bonne santé de vos véhicules. Car un véhicule mal entretenu, qui aurait des pneus sous gonflés par exemple, ou avec un réel défaut technique, augmenterait considérablement la consommation de carburant (jusqu’à 25 % d’après le site officiel de la sécurité routière) tout en élevant le niveau de risque d’accident.

Bien préparer son itinéraire

Si vous anticipez votre trajet pour une livraison, un rendez-vous client, ou autre, alors vous êtes doublement gagnant : vous adoptez une conduite plus souple avec moins d’à-coups, et évitez par là même une surconsommation liée aux erreurs de parcours. Ainsi, vous limitez vos dépenses en carburant et vous réduisez votre impact sur l’environnement.

Éviter la surcharge

Un véhicule trop lourd consomme plus de carburant, et peut rapidement faire augmenter la facture. Par conséquent, si l’activité de votre entreprise le permet, enlevez toute charge inutile, et préférez les coffres de toit aux galeries.

Réduire la vitesse et couper le moteur à l’arrêt

Les petits gestes simples représentent parfois de grandes économies. Rouler moins vite (et toujours de façon souple !) ainsi qu’arrêter le moteur du véhicule lors des pauses de plus de 20 secondes représente une économie considérable de carburant et limite l’impact sur l’environnement et le développement durable.

Limiter l’usage de la climatisation

Si la climatisation est parfois indispensable en cas de canicule, il est important de prendre conscience de sa consommation et de son impact sur l’environnement. Toujours d’après le site de la sécurité routière, limiter l’utilisation de la climatisation permet d’économiser 15 % d’émissions de CO2 sur 100 km.

RSE : les pratiques que vous pouvez entreprendre

Après avoir formé les collaborateurs de votre entreprise sur les pratiques ci-dessus, vous pouvez également prendre des décisions d’éco-conduite pour votre entreprise à une échelle plus globale. Les dispositifs les plus fréquemment mis en place par les sociétés sont les suivants :

  • Introduire une Car Policy, ou “politique automobile” qui rassemble toutes les règles de la flotte automobile mise à disposition de votre équipe. La Car Policy peut par exemple déterminer quel modèle de voiture adopter, comment les utiliser, quels sont les besoins de chaque véhicule et combien sont nécessaires pour faire tourner l’activité. Vous pouvez parfaitement y intégrer des règles d'éco-conduite.
  • Calculer votre Total cost of ownership (TCO), qui permet d’évaluer exactement la rentabilité de votre flotte économique en fonction du prix du véhicule, mais aussi des divers sinistres et du coût du carburant. En prenant connaissance de votre TCO, et en adaptant les comportements de conduite, vous pouvez diminuer ce coût de façon drastique dans le respect de l’environnement et du développement durable.
  • Mettre en place une formation dédiée 100 % à l’éco-conduite pour sensibiliser les équipes de votre entreprise sur le long terme.
  • Munir chaque véhicule d’appareils d’éco-conduite connectés, comme un boîtier qui permet de vérifier en temps réel que le conducteur applique les bonnes pratiques.

Avec l’explosion des prix des carburants, maîtriser les frais en lien avec les véhicules de service ou de fonction est indispensable dans votre entreprise. En adoptant des pratiques éco-responsables en matière de mobilité, et en imposant une politique de sensibilisation auprès de vos collaborateurs, vous pouvez éviter la dérive des dépenses et optimiser ce poste de coût sur le long terme. Votre bilan carbone d’entreprise n’en sera que meilleur renforçant ainsi votre politique RSE !