La cybercriminalité peut avoir des conséquences dévastatrices sur votre entreprise. Dirigeant, voici 8 solutions incontournables et gratuites à mettre en pratique pour vous en prémunir !

Une cyberattaque réussie peut entraîner des pertes de données considérables et le vol d’informations exclusives relatives à vos employés et à vos clients, et ce, quelle que soit la taille de votre entreprise. En tant que dirigeant de TPE/PME ou d’une entreprise individuelle, vous devez donc vous aussi être proactif pour prévenir et vous protéger contre ces cyberattaques. Si un bon logiciel antivirus professionnel peut sans aucun doute vous aider à déjouer certaines de ces menaces, il est essentiel de mettre en place des mesures et actions supplémentaires de cybersécurité pour protéger votre entreprise. Voici nos conseils.


1ère solution : Sauvegardez vos données pour limiter les conséquences d’une cyberattaque

La sécurité des données est un aspect essentiel de la continuité des activités professionnelles d’une entreprise en France ou à l’étranger, et leur sauvegarde régulière un point crucial : en cas de cyberattaque, la sauvegarde de vos données vous permettra de récupérer les informations perdues. Pour garantir la sécurité de vos fichiers importants, il est recommandé d’utiliser plusieurs méthodes de sauvegarde. Si les produits de cybersécurité peuvent être coûteux, il existe aussi de très bons outils gratuits pour sauvegarder vos données, parmi lesquels :

Les sauvegardes cloud

La sauvegarde cloud est recommandée car elle utilise le cryptage lors du transfert et du stockage des données et exige une authentification multifactorielle pour y accéder. De plus, la plupart des services de stockage cloud offrent de l’espace de stockage gratuit lors de l’inscription, ce qui permet de tester les solutions proposées.

Cependant, à terme, préférez des solutions de sauvegarde plus professionnelles, comme le service de sauvegarde en nuage SugarSync et le coffre-fort numérique Digiposte Premium, qui répondent aux enjeux de sécurité et de souveraineté numérique auxquels sont confrontées les entreprises en France.

Les logiciels de sauvegarde gratuits

Si les logiciels de sauvegarde open source ne manquent pas sur le marché de la cybersécurité, n’hésitez pas à tester les logiciels de sauvegarde payants, disponibles gratuitement pendant une période d’essai pour permettre aux entreprises de les découvrir.

Les solutions natives de sauvegarde et de restauration

Les systèmes d’exploitation intègrent des fonctions de restauration qui permettent de sauvegarder vos fichiers. C’est notamment le cas de Windows et de macOS, avec son logiciel de sauvegarde propriétaire Time Machine.


2ème solution : Utilisez l’authentification multifactorielle pour optimiser la sécurité de vos données

L’authentification multifactorielle (MFA) est un système de sécurité qui requiert plusieurs justificatifs pour vérifier l’identité d'un utilisateur. Au lieu des informations d’identification standard que sont le nom d’utilisateur et le mot de passe, la MFA requiert des informations d’identification appartenant à au moins deux des trois catégories suivantes :

  • Des données connues de l’utilisateur, comme un code PIN ou un mot de passe,
  • Un objet appartenant à l’utilisateur, comme un smartphone ou une carte à puce,
  • Une caractéristique spécifique à l’utilisateur, comme une empreinte digitale ou la reconnaissance vocale.

L’authentification multifactorielle permet ainsi de limiter l’impact des violations de mots de passe, de réduire la vulnérabilité aux attaques d’hameçonnage et de rester en conformité avec les diverses exigences réglementaires en France. Enfin, l’authentification multifactorielle ou MFA montre, notamment à vos clients, que votre entreprise prend au sérieux la sécurité des informations et données qu’elle détient.


3ème solution : Repensez et renforcez vos mots de passe pour augmenter la sécurité de vos data

Chaque collaborateur de votre entreprise devrait créer des mots de passe forts en utilisant des lettres, des caractères spéciaux et des chiffres, et les combiner avec une authentification multifactorielle (MFA), afin d’empêcher tout accès non autorisé aux appareils de votre réseau.

Une astuce pour diminuer le piratage de vos mots de passes : vous pouvez aussi choisir d’utiliser des phrases de passe pour renforcer la sécurité de vos systèmes. Plus longues et plus complexes que les mots de passe, utilisant un mélange de mots non liés, en majuscules et en minuscules, de chiffres et de caractères spéciaux, elles rendent encore plus difficile l’accès à un compte pour un pirate.

Enfin, dans le cadre de votre activité, pensez à changer régulièrement vos mots/phrases de passe, veillez à ne pas utiliser les mêmes dans toute l’entreprise et n’oubliez pas de définir un mot de passe pour sécuriser votre réseau Wi-Fi.


4ème solution : Contrôlez les droits d’accès des collaborateurs dans votre entreprise

En tant que dirigeant ou responsable du système informatique, ne donnez à vos employés que l’accès aux informations dont ils ont besoin pour remplir leurs fonctions spécifiques. Ainsi, vos données sensibles ne seront accessibles qu’aux personnes autorisées. Dès que l’un de vos collaborateurs n’est plus habilité à accéder à un local ou à une ressource informatique, supprimez ses permissions d’accès. N’oubliez pas de faire de même avec les employés qui quittent l’entreprise.

Pour être sûr de ne rien oublier, faites le point une fois par an sur les habilitations en cours afin de mettre à jour les droits d’accès accordés à chacun de vos salariés. Vous optimiserez ainsi la sécurité des données au sein de votre entreprise.


5ème solution : Sécurisez appareils et réseau au sein de votre entreprise

Bien qu’aucun réseau ne soit complètement à l’abri des cyberattaques, la mise en place d’un système de sécurité réseau efficace réduit le risque que votre entreprise en soit victime. Voici les mesures que vous pouvez mettre en œuvre :

Installez des logiciels de sécurité

Installez des logiciels de sécurité sur les ordinateurs et les appareils de votre entreprise afin de prévenir les infections potentielles lorsque vous naviguez sur le web. En tant que dirigeant, assurez-vous que votre choix se porte sur des logiciels équipés de filtres anti-virus, d’anti-spyware et d’anti-spam.

Veillez à maintenir à jour vos systèmes et logiciels. A cet égard, il est très important de ne jamais ignorer les invitations de mise à jour : elles peuvent contenir d’importantes mises à niveau de sécurité pour les virus récents et permettent de corriger des failles de sécurité.

Configurez votre pare-feu

En surveillant le trafic entrant et sortant grâce à des règles de sécurité qui bloquent ou autorisent l’accès afin de prévenir les attaques potentielles de pirates ou de logiciels malveillants, le pare-feu joue un rôle essentiel dans la sécurité de votre réseau. Mais pour vous protéger efficacement contre les cyberattaques, votre pare-feu doit être correctement configuré, car les fonctions par défaut proposées aux entreprises ne peuvent pas offrir une protection maximale contre une cyberattaque.

Activez vos filtres anti-spam

Utiliser les filtres anti-spam pour réduire la quantité de spams et de courriers électroniques d’hameçonnage que votre entreprise reçoit est une riche idée, à condition qu’ils soient activés ! Les spams et les mails d’hameçonnage peuvent en effet être utilisés pour infecter votre ordinateur avec des virus, des logiciels malveillants ou pour voler vos informations confidentielles. L’application d’un filtre anti-spam pour vous dirigeant comme pour vos collaborateurs contribue significativement à réduire les risques d’ouvrir un spam ou un courrier électronique malhonnête par accident.


6ème solution : Contrôlez l’utilisation de vos équipements et systèmes informatiques

Il est important de tenir un registre de tous les équipements et logiciels utilisés par votre entreprise et de vous assurer qu’ils sont sécurisés pour éviter tout accès interdit ou malveillant.

Rappelez également à vos employés de faire attention à la façon dont ils conservent leurs appareils, d’être attentifs aux réseaux auxquels ils les connectent, notamment les réseaux Wi-Fi publics, et à leur utilisation de clés USB ou de disques durs portables, qui peuvent être porteurs de virus transférés accidentellement du domicile à l’entreprise.

Supprimez tous les logiciels ou équipements dont vous n’avez plus besoin dans l’entreprise, en veillant à ce qu'ils ne contiennent pas d’informations sensibles lorsque vous vous en débarrassez. Si vous ne les utilisez plus mais qu’ils continuent à faire partie de votre réseau d’entreprise, il est peu probable qu’ils soient à jour et ils peuvent de ce fait constituer une porte d’entrée de choix pour une cyberattaque.


7ème solution : Formez vos employés à la sécurité en ligne

Vos collaborateurs sont à la fois la première et la dernière ligne de défense contre les cyberattaques dans votre entreprise. Il est donc important de s’assurer qu’ils connaissent les enjeux et les menaces auxquelles ils peuvent être confrontés ainsi que le rôle qu’ils peuvent jouer pour assurer la sécurité de votre entreprise. Vous pouvez notamment les (in)former sur :

  • L’importance de disposer de mots/phrases de passe forts ;
  • Le maintien à jour des logiciels de sécurité ;
  • La pratique régulière de sauvegardes sécurisées ;
  • Comment identifier et éviter les cybermenaces ;
  • Ce qu'ils doivent faire lorsqu’ils sont confrontés à une cybermenace ;
  • Comment signaler une cybermenace/cyberattaque.

8ème solution : Informez-vous et formez-vous à la cybersécurité

En tant que chef d’entreprise, vous devez vous aussi vous tenir au courant des dernières tendances et actualités en matière de cybersécurité.

Pour vous y aider, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) propose de nombreuses ressources en ligne. L’ANSSI répertorie notamment les principales menaces auxquelles votre entreprise peut être confrontée, les précautions élémentaires à prendre, les bonnes pratiques à adopter et les éléments de réglementation à respecter.

Le Centre de formation à la sécurité des systèmes d’information (CFSSI) de l’ANSSI dispense quant à lui une vingtaine de stages de formation gratuits, qui couvrent l’ensemble des domaines de la sécurité des systèmes d’information.