Vecteur de progrès, le développement des nouvelles technologies ont indéniablement amélioré nos conditions de vie. Malheureusement, elles ne présentent pas que des impacts positifs sur nos sociétés. Entre la pollution générée, le réchauffement climatique dû à la consommation électrique et la raréfaction des ressources naturelles, les problématiques écologiques causées par les nouvelles technologies sont loin d’être virtuelles. En plus des progrès réalisés pour permettre de concevoir des appareils moins énergivores et moins polluants, il est devenu impératif d’adopter un comportement éco-responsable, allant des réflexes du quotidien pour moins polluer jusqu’à l’adoption de politiques environnementales au sein des entreprises.

Green IT : une nécessité pour réduire notre empreinte écologique

Le développement des nouvelles technologies pose une problématique majeure concernant la raréfaction des ressources naturelles nécessaires à la production des différents composants des appareils ainsi que les pollutions générées par l’extraction et/ou la transformation des matériaux. Le coût énergétique considérable que demandent la production et l’exploitation des nouvelles technologies est tout aussi inquiétant, d’autant plus que la production énergétique mondiale repose encore essentiellement sur des ressources fossiles comme le charbon ou le gaz naturel. Face à la hausse exponentielle de la consommation énergétique, l’exploitation des énergies renouvelables s’avère ainsi de plus en plus indispensable (énergie hydraulique ou marine, éolienne, solaire).

Grâce aux associations et lobbys écologistes, on constate que les législations tendent aujourd’hui à favoriser des logiques de développement durable, à l’instar de la lutte contre l’obsolescence programmée qui réduit la durée de vie des matériels par pure logique consumériste ou l’émergence des éco-labels pour valoriser les pratiques écologistes des entreprises. De plus en plus de professionnels font ainsi du green IT leur leitmotiv dans leur manière de fonctionner et/ou dans les produits qu’ils proposent. On peut notamment citer Fairphone qui propose un smartphone fabriqué avec des pièces interchangeables permettant d’augmenter significativement sa durée de vie tout en étant évolutif à moindre coût – économique et environnemental. Enfin, de gros efforts doivent être entrepris en matière de recyclage des appareils défectueux tant au niveau des particuliers que des entreprises. Cela permet non seulement de réutiliser certains composants mais aussi de maîtriser la pollution générée par les déchets.

Adopter une attitude éco-responsable

Chacun à son niveau est en mesure de contribuer à préserver l’environnement en favorisant une utilisation plus saine des nouvelles technologies. C’est ce que proposent d’ailleurs ces applications mobiles pour défendre au mieux notre environnement. Un changement dans les habitudes de consommation doit ainsi être engagé à commencer par éviter de gaspiller inutilement l’électricité. Quelques réflexes simples permettent de générer des économies significatives comme le fait d’utiliser des ampoules basse consommation, d’éviter de laisser les lumières allumées lorsque ce n’est pas nécessaire, de débrancher complètement les appareils non utilisés plutôt que de les laisser en veille, etc. De plus, pour lutter contre le gaspillage numérique, il est tout indiqué de faire réparer un appareil défectueux avant d’en acheter directement un nouveau et surtout d’acheter utile. D’ailleurs de nombreuses entreprises sont déjà spécialisées dans le recyclage technologique en proposant de donner une deuxième vie à nos appareils.

Sachez aussi que la conservation des données numériques exige d’importantes ressources énergétiques pour le fonctionnement des serveurs alors même que la dématérialisation des services a fait exploser le trafic internet. Nettoyer sa boîte e-mail en éliminant les messages devenus inutiles est donc un geste utile à l’environnement au même titre que le fait d’éviter d’imprimer constamment ses e-mails et documents en pièces jointes.