Les entreprises et notamment les artisans et commerçants ont bien compris que les objets connectés (IOT)  pouvaient jouer un rôle déterminant dans leurs entreprises. Ils deviennent omniprésents dans les petites structures et vous vous demandez peut-être en quoi ils peuvent vous aider, notamment pour sécuriser votre entreprise. 

Les alarmes et caméras : le grand classique

Rien de plus désagréable que de s’apercevoir en arrivant à vos bureaux qu’ils ont été cambriolés. Ce genre de situation peut entraîner une paralysie momentanée qui aura pour répercussion de réduire votre chiffre d’affaires. Les particuliers se sont montrés largement convaincus par ces solutions de surveillance qui se révèlent un atout dans leur dépôt de plainte et aussi dans les investigations réalisées par les enquêteurs. Quant aux entreprises, elles optent de plus en plus pour ces dispositifs. Il n’est plus rare d’apercevoir des caméras et alarmes connectées aux Smartphones chez les commerçants et artisans qui souhaitent garder un œil et pouvoir réagir rapidement en cas d’intrusion sur leur lieu de travail. Si leur efficacité reste encore à prouver, ce type de moyens de surveillance demeure rassurant, d’autant plus précieux quand on sait qu’ils peuvent envoyer leurs informations en direct, ce qui vous permet de visualiser immédiatement ce qui se passe dans vos locaux. Vous pouvez ainsi savoir, par exemple, s’il s’agit d’un de vos salariés qui est rentré sur le site ou une personne étrangère à l’établissement, voire un cambrioleur. L’enregistrement vous permet également de revenir sur des faits antérieurs et de les analyser avec objectivité. En cas de litige, une vidéo montrant le déroulement des faits peut s’avérer fort utile, par exemple, lors d’un vol. D’autres capteurs, comme ceux de mouvements peuvent vous indiquer une situation anormale et vous donne la possibilité de réagir si votre salarié prend un malaise ou si un appareil défectueux est en train de causer des dommages.

Des dérives peuvent, certes, inquiéter votre personnel. Certains de vos salariés peuvent se sentir espionnés et ressentir cette présence de capteurs et de caméras comme une atteinte à leur liberté et à leur intimité. Les caméras sont souvent perçues dans un premier temps comme un signe de manque de confiance. C’est pourquoi, il demeure indispensable, avant la mise en place de tels objets connectés, de consulter vos employés afin de les sensibiliser à l’intérêt engendré par de telles solutions. Vous pouvez leur faire rencontrer l’entreprise qui a mis en place le système de sécurité pour qu’elle leur apporte des témoignages concrets qui vous permettent d’expliquer la raison de cette installation. Une fois les enjeux définis, ils en comprendront rapidement l’utilité.

Le contrôle à distance et capteurs

Pour sécuriser votre entreprise, de nombreux types de capteurs existent. Certains détectent par exemple le niveau de CO2 (utile si vous avez oublié d’éteindre le gaz par exemple) ou encore peuvent vous signaler si une porte coupe-feu qui devrait être fermée ne l’est pas, ce qui entraînerait des problèmes avec les assureurs en cas de sinistre. Autre avantage et pas des moindres, nombre d’entre eux s’avèrent contrôlables à distance. Plus besoin de vous déplacer si une anomalie est détectée, ces dispositifs se montrent souvent capables d’envoyer une personne compétente sur place ou même avertir les services de police sans perdre un instant.

Les bracelets, le bien-être des salariés et la sécurité

Si la sécurité par les capteurs traditionnels et caméras s’est bien développé, certains n’hésitent pas à aller plus loin en équipant leurs salariés de bracelets. Cette démarche représente un atout certain pour surveiller des données confidentielles. Dans le cas de postes à risques, ces accessoires veillent sur les salariés et les obligent à se protéger, donc à réduire les coûts liés à des accidents de travail. La conséquence se révèle intéressante car cette protection entraîne une meilleure productivité en réduisant l’absentéisme dû aux maladies professionnelles.

Les bracelets servent donc à sécuriser l’entreprise et les études montrent qu’à terme, ils devraient remplacer les badges grâce à une authentification poussée du porteur. Ils pourraient même, à l’avenir, devenir le principal outil de sécurisation du réseau informatique.

La géolocalisation pour assurer la protection

Sécuriser le matériel ou les personnes dans votre entreprise peut également se faire de manière aisée grâce à la géolocalisation proposée par la plupart des objets connectés. Particulièrement utilisés dans les flottes de véhicules, ils vous permettent de localiser rapidement un bien qui vous appartient et parfois même d’en connaître l’utilisateur.

Une sécurité des objets connectés qui peut inquiéter

Si les objets connectés rassurent, ils peuvent également inquiéter certaines personnes. La hantise de voir un hackeur s’introduire dans votre système reste très répandue. De nombreuses entreprises ont amélioré la maturité technologique en proposant une meilleure standardisation des protocoles de communication. Les réseaux d’opérateurs spécialisés dans les objets connectés ont travaillé intensément sur cette difficulté et on distingue notamment le système LoRa ou la technologie poussée du français Sigfox.

Les bons réflexes à adopter

Pour assurer la sécurité de vos objets connectés, prenez d’abord en compte que les humains se trouvent sans doute à l’origine des premiers défauts de sécurité. Avant d’installer ces derniers, mettez en place un système de protection de votre matériel. Si vous souhaitez utiliser votre Smartphone pour contrôler l’ensemble de vos objets, vérifiez que vous avez bien mis un mot de passe sur celui-ci en cas de perte ou de vol et surtout pas un mot de passe facile à utiliser comme votre date de naissance ou celle de vos enfants. N’hésitez pas à jouer les hackers en vous demandant comment vous pourriez détourner votre sécurité. Si vous ne savez pas comment faire, commencez par le minimum en enregistrant peu de données afin d’adopter les réflexes adéquats. Enfin vérifiez que votre matériel possède une capacité de mise à jour car un objet protégé aujourd’hui peut rapidement perdre sa protection optimum.