L'indice DAS, ou débit d'absorption spécifique, correspond à la quantité d'énergie délivrée par les ondes radiofréquences émises par les appareils radioélectriques comme les téléphones portables, les babyphones, les micro-ondes ou même les box Internet.

Il est exprimé en watts par kilogramme (W/Kg) et il est mesuré dans les pires conditions possible.

Grâce à cet indice, les consommateurs peuvent mesurer la quantité d'énergie électromagnétique délivrée par ses produits électroniques. Plus l'indice est bas, et moins l'appareil émet de rayonnement.

Une histoire de normes

À l'heure actuelle, les connaissances portant sur les ondes électromagnétiques sont encore incomplètes.

Si la plupart des études scientifiques menées par les chercheurs tendent à prouver l'innocuité de ces rayonnements à faible dose, aucune n'a encore pu clairement l'établir. L'Agence européenne pour l'environnement préconise donc l'application du principe de précaution et il en va de même pour l'Association santé environnement France.

Aux États-Unis, la FCC (Federal Communications Commission) impose une limite maximale de 1,6 watt par kilogramme. L'Union européenne a fixé pour sa part cette limite à 2 watts par kilogramme.

Quelques recommandations à suivre

La plupart des téléphones présents sur le marché ont un DAS inférieur à 1 watt par kilogramme.

Pour connaître l'indice de chaque terminal, il suffit de se reporter à sa fiche technique sur le site du constructeur ou bien directement chez l'opérateur. Orange fait apparaître cette information sur la fiche de chaque appareil, que ce soit sur le site ou en boutique.

En outre, il est conseillé d'éloigner autant que possible le combiné du téléphone des zones sensibles du corps. Les médecins préconisent de ne pas l'approcher à proximité du ventre d'une femme enceinte ou même à moins de vingt centimètres d'un implant cardiaque ou d'un autre implant métallique.

Il est également préférable de ne pas conserver un téléphone allumé ou en charge à moins de cinquante centimètres de la tête. Pour éviter les expositions prolongées, il est également recommandé d'utiliser un kit piéton filaire ou même d'utiliser le haut-parleur du téléphone. Le Bluetooth est en revanche à proscrire.

Il y a un dernier point à prendre en compte. Le DAS d'un téléphone peut augmenter lorsque ce dernier cherche à se connecter à un nouveau relai. Dans ce contexte, il est préférable d'éviter les appels lorsqu'on est en mouvement ou dans une zone mal couverte par l'opérateur.