<p>La voiture autonome suscite un engouement de plus en plus important auprès du public de par son potentiel. Les fabricants tendent à inclure la conduite automatique dans les voitures à usage personnel, des services de navette assistés à distance et <a href="https://pro.orange.fr/actualites/lyon-accueille-seabubbles-le-bateau-taxi-volant-CNT000000N8Ya1.html" target="_blank">des taxis autonomes sont déjà en phase de test</a>. Cette fois, il s’agit d’une épicerie mobile autonome.</p><h2>Des produits frais et une bonne santé !</h2><p>La folie des produits frais ne cesse de prendre de l’ampleur.<a href="https://pro.orange.fr/actualites/bonne-resolution-retrouver-la-ligne-avec-son-mobile-CNT000000WkfoD.html" target="_blank"> Mieux manger est devenu une réelle philosophie de vie.</a> Les Français représentent un intérêt grandissant avec un taux de motivation à plus de 63% selon une enquête menée par l’Agence Bio. Cela prouve à quel point les gens favorisent ce qu’il y aurait de mieux dans l’assiette. À tel point que les systèmes de circuit court se sont développés ces dernières années, dont le concept consiste à faire une transaction directe entre l’agriculteur et les consommateurs. Un entrepreneur outre-Atlantique a élaboré un procédé qui faciliterait davantage ce procédé et la manière dont on fait nos courses.</p><h2>Des fruits et légumes frais livrés par un robot</h2><p>Pour répondre aux besoins des personnes réclamant du bio et du frais, une start-up américaine a imaginé un concept novateur – et roulant qui plus est. Présenté lors du CES (Consumer Electronics Show) qui s’était déroulé au début du mois de janvier 2018, le Robomart est une petite révolution en matière d’emplettes. Ce véhicule 100% électrique est une épicerie ambulante qui servira, à terme, à acheminer directement des produits entièrement frais, du producteur au consommateur.</p><p>Le mobinaute pourra commander l’engin et le faire via une application, pour se procurer toutes sortes de produits minutieusement conservés. C’est comme un Uber, sauf que le véhicule n’a pas de chauffeur et qu’au lieu de vous récupérer à l’endroit indiqué, on vous livre vos fruits et légumes. Le paiement s’effectue en ligne. Robomart, la voiture autonome, décompte les achats par le biais de la technologie « Grab and go », qui reprend d’ailleurs un système déjà utilisé par Amazon. Le prototype présenté lors du salon nécessite encore un brevet avant la mise en circulation sur le marché. Cela est nécessaire pour avoir la main mise sur les différents systèmes composant le véhicule, à savoir les caméras, les capteurs ou encore l’outil learning.</p><h2>Une innovation dans le commerce alimentaire</h2><p>Ce service autonome de livraison à domicile est fondé par l’entrepreneur californien Ali Ahmed, déjà à l’origine de Dispatch, une autre start-up dans le même domaine. L’enseigne compte louer ses Robomart aux différents acteurs de la distribution alimentaire, sur une moyenne de 2 ans. Les véhicules seront équipés d’un espace de chargement sans fil, d’un système de management de la flotte et bien d’autres options. Parmi ses objectifs, la marque cherche à démontrer qu’utiliser un Robomart est nettement plus intéressant et moins onéreux pour écouler des stocks de produits, contrairement à une boutique physique où les clients sont obligés de dégager du temps pour remplir le panier.</p><p>Ce bijou technologique devrait sillonner l’Ouest des Etats-Unis dès cet été, grâce à l’autorisation obtenue en 2017 sur la circulation des véhicules autonomes. Suite à de nombreux essais qui se sont avérés concluants, la première flotte ne devrait donc pas tarder. Les négociations continuent avec divers revendeurs et détaillants. En collaboration avec Nvidia, un cador de l’informatique visuelle, cette épicerie entièrement automatisée est dotée d’un ordinateur de bord Nvidia Drive PX. Corbin, la marque américaine de voitures électriques, ainsi que Hevo Power, un leader en source d’énergie sans fil, font également partie de l’aventure.</p><p> </p>