<p>Entre les sinistres totalement inventés et ceux qui sont volontairement provoqués, en passant par les dommages surévalués, la présentation de faux justificatifs de remboursement ou même les fausses déclarations dès la souscription, les fraudes à l’assurance engendrent des pertes considérables pour les assureurs en plus d’impacter les assurés à travers la hausse des primes d’assurance. Le développement de l’Intelligence Artificielle et des technologies entourant le Machine Learning permet de renforcer les moyens à disposition des assureurs pour lutter contre ces fraudes.</p><h2>Le fléau des fraudes à l’assurance</h2><p>Les remboursements frauduleux liés aux fausses déclarations représenteraient plus de 2,5 Milliards d’euros de pertes chaque année pour les assureurs, ce qui équivaut à environ 5% des encaissements de primes. Toujours selon les chiffres de l’Agence pour la Lutte contre la Fraude à l’Assurance (ALFA), les fraudes n’ont eu de cesse d’augmenter, passant de près de 12.000 fraudes recensées en 2003 à plus de 42.500 fraudes 10 ans plus tard, sans compter les fraudes non détectées qu’il est difficile d’estimer. En plus de fragiliser la rentabilité financière des assureurs, il faut savoir que les fraudes pénalisent également les honnêtes assurés. En effet, pour assurer leur rentabilité et pouvoir satisfaire les demandes de remboursement, les assureurs n’ont d’autre choix que d’augmenter le tarif de leurs offres d’assurance par précaution.</p><h2>Comment l’Intelligence Artificielle vient au secours des assureurs ?</h2><p>S’il reste très difficile de repérer les tentatives de fraudes, l’émergence de la Big Data et le développement de l’IA constitue une aide précieuse pour les experts en assurance, en intervenant lors de la phase de contrôle des demandes de remboursement. En modélisant le raisonnement des experts en assurance et en se basant sur une large variété de scénarios de fraudes possibles, les algorithmes de l’IA scrutent les moindres signes d’anomalies pour pouvoir repérer les dossiers douteux et approfondir leur analyse par la suite. Après vérification des pièces justificatives, les experts déterminent ainsi s’il y a lieu d’arrêter le processus de remboursement et d’engager des sanctions ou des poursuites judiciaires. Alors que le taux de détection des fraudes tourne autour de 35%, les solutions Saas basées sur l’IA permettent d’augmenter ce taux jusqu’à 75%, comme c’est notamment la promesse avancée par la start-up française Shift Technology.</p><h2>Les avantages de l’IA dans la lutte contre les fraudes</h2><p>Le recours à une IA permet non seulement d’augmenter le taux de réussite dans la détection des fraudes, mais cela permet également d’accélérer de manière significative le traitement des déclarations de sinistres. Grâce au traitement automatisé, le remboursement des dossiers jugés non frauduleux peut ainsi se faire beaucoup plus rapidement, ce qui représente un gain non négligeable pour les assureurs en matière de qualité de service fourni.</p><p>Le développement des technologies connectées, notamment dans le domaine de la domotique, de l’e-santé ou encore des <a href="https://pro.orange.fr/actualites/robomart-la-voiture-autonome-qui-livre-des-fruits-et-legumes-frais-a-domicile-CNT000000X1Vuj.html" target="_blank">voitures autonomes</a> vont permettre d’augmenter de manière exponentielle les données à disposition des assureurs afin d’affiner encore davantage leurs analyses. Enfin, pour prévenir les fraudes, l’IA peut réaliser une analyse prédictive qui permet d’identifier les profils suspects dès la souscription obligeant ainsi les assureurs à plus de prudence sur certains dossiers.</p>