Vous êtes micro-entrepreneur, travailleur indépendant ou à la tête d’une petite structure ? Alors vous le savez mieux que quiconque : trouver un espace de travail adapté à vos besoins et/ou votre activité est tout sauf une sinécure.

Voilà sans doute pourquoi, depuis quelques années, le coworking, le flex office, voire même le cohoming, suscitent un fort engouement auprès des indépendants et/ou des petites entreprises. Il faut dire que sur le papier, ces environnements de travail présentent de nombreux avantages. Mais quelques inconvénients aussi. On fait le point.  


1 - Le coworking

Les avantages

Travailler dans un bureau partagé, c'est avant tout ne plus être seul. Chaque matin, comme n’importe quel autre travailleur, vous allez quitter votre domicile, prendre votre voiture ou emprunter les transports en commun. Un rituel bien plus important qu’il n’y paraît puisqu’il va vous permettre de couper avec votre « chez vous » et de vous plonger dans une dynamique de travail.

Et puis une fois arrivé dans votre espace de coworking, adieu solitude ! Vos journées, vous allez les partager avec des personnes qui, comme vous, sont indépendantes. Un excellent moyen de vous de nouer des contacts, des partenariats, de prospecter…

Surtout, les espaces de coworking, outre des salles de réunion (idéales pour rencontrer vos fournisseurs et/ou vos clients, faire des présentations, etc.), mettent à votre disposition tous les équipements nécessaires à votre activité : mobilier de bureau, Wi-Fi, imprimante, photocopieuse, etc. En outre, la majorité d’entre eux proposent un coin restauration (machine à café, boisson, etc.). Tout ce qu’il faut pour passer une journée de travail dans les meilleures conditions.

Le coworking, c’est également la possibilité de bénéficier d'un bureau sans engagement de durée. Vous pourrez y rester une heure comme douze. Vous pourrez le louer à la demi-journée, à la journée, au mois, voire même à l’année. Et ce sans jamais avoir besoin de vous engager dans le temps comme vous devriez le faire avec un bail professionnel ou commercial.

Côté couts, sachez qu’en moyenne, une heure passée dans un espace de coworking vous coutera entre 3€ et 5€. Pour un mois, comptez entre 200€ et 300€. Bien moins cher que n’importe quel loyer exigé pour un bureau.

Les inconvénients

Si les avantages du coworking sont nombreux, certains inconvénients méritent toutefois d’être soulignés. Deux en particulier.

Le bruit. Passer de son salon – où le silence règne – à un lieu où se côtoient des dizaines de personnes, le plus généralement dans des open spaces, cela aura forcément une incidence sur le bruit ambiant ;
La confidentialité. Vous travaillez sur des dossiers sensibles ? Alors les espaces de coworking ne sont pas faits pour vous. À moins de passer tous vos coups de fils à l’extérieur. Sympa en été, beaucoup moins l’hiver… Cela étant, de plus en plus de structures proposent des zones dédiées aux appels. Attention donc à bien vérifier l’existence de ces dernières avant de poser votre ordinateur dans un bureau partagé.


2 - Le cohoming

Le principe du cohoming ? Des indépendants se proposent d’accueillir chez eux d’autres indépendants pour une journée ou quelques heures de travail.

Les avantages

Le coût, indéniablement. À titre de comparaison et comme on l’a vu plus haut, le tarif horaire généralement constaté dans un espace de coworking est de 3€ à 5 €. Pour le même prix, vous pourrez passer une journée entière de travail chez un hôte pratiquant le cohoming.

Pour trouver le vôtre, rien de plus facile :  les plateformes de cohoming se multiplient sur internet.

Les inconvénients

Le cohoming n’est pas fait pour les petites structures.

3 - Les HackerHouses

Venu d’outre-Atlantique, les HackerHouses sont des colocations réservées aux entrepreneurs qui ont ou vont lancer leur start-up. Elle peut se pratiquer dans un appartement ou une maison qui sera aménagé(e) de façon spécifique : chambres minimalistes, salon transformé en open space, etc. Les avantages ? Ils sont nombreux : loyer modéré, création d’une communauté et d’un réseau, possibilité de partager son expérience… Bref, une sorte d’auberge de jeunesse aux allures d’incubateur d’entreprises.


4 - Le flex office

Évolution de l’open-space, le flex office désigne le fait de s’installer où l’on veut au sein de l’entreprise.

D’après une récente étude, 16% des entreprises l’ont déjà mis en place et 55% l’envisagent sérieusement.

Les avantages

Le fonctionnement en flex office réduit le nombre et la surface moyenne des postes de travail d’une entreprise. Mécaniquement, cela fait baisser les charges et les loyers immobiliers.

En outre, laisser à vos collaborateurs la possibilité de choisir un espace de travail dans lequel ils se sentent bien aura un impact direct sur leur bien-être. Et donc sur leur productivité. Sans compter qu’en en changeant de place tous les jours, ils découvriront de nouvelles personnes, de nouvelles ambiances. Ce qui aura pour effet de casser la routine du quotidien.

Les inconvénients

Pas de bureau attitré, c’est la disparition de la décoration personnelle (photos de famille, dessins d’enfants, plantes, etc.). Ce qui, pour certains de vos collaborateurs, pourra s’avérer être un véritable « crève-cœur ».
 
De plus, la mise en place du flex office vous demandera beaucoup d’organisation et de rigueur afin d’éviter les mauvaises surprises, comme ne pas avoir de place dans un bureau ou une salle de réunion par exemple.

Enfin, la difficulté de s’isoler – et donc d’être potentiellement interrompus par les échanges de collègues ou autres bruits – peut vite devenir problématique.