Panne, vol, sinistre : comment sécuriser vos données  ?

, Les Echos Publishing - 20/11/2019

Nos dossiers pro
1 min de lecture

Panne, vol, sinistre : comment sécuriser vos données  ?
  Panne, vol, sinistre : comment sécuriser vos données  ?

La sauvegarde et l'archivage des données constituent une précaution indispensable pour la pérennité de l'entreprise. Encore faut-il s'assurer que les données stockées soient à l'abri d'une éventuelle panne de disque dur, d'un sinistre, voire d'une erreur de manipulation.

Utilisez plusieurs supports de stockage pour sécuriser vos données

C'est la première des précautions à prendre pour sécuriser vos données. Si vous sauvegardez vos fichiers sur un support numérique unique, vous courrez le risque que ce support tombe en panne, soit volé ou détruit, et que les données stockées dessus soient définitivement perdues.

Pour éviter cela, il est indispensable de disposer d'au moins une copie supplémentaire de vos fichiers. Afin de limiter le risque au maximum, les experts en sécurité informatique préconisent d'appliquer la règle des « 3-2-1 ». Cette dernière consiste à conserver trois exemplaires de vos données, à effectuer vos sauvegardes sur deux supports distincts et à stocker l'une de ces sauvegardes à un endroit différent de l'autre.

En suivant ces règles, vous limitez le risque de perte au maximum puisque vous disposez, outre l'original de vos fichiers, de deux copies. Ce qui diminue de manière significative les probabilités de perte de données. Enfin, si votre entreprise est affectée par un sinistre (inondation, incendie), le fait de conserver une copie de vos données hors site, via une sauvegarde cloud par exemple, vous garantit de pouvoir disposer d'une copie valide.

Renouvelez et protégez vos outils de sauvegarde

Ne partez pas du principe que le matériel informatique est infaillible. En moyenne, la durée de vie d'un disque dur est de 5 à 7 ans. Si vous constatez que vos supports de stockage commencent à « fatiguer », ou génèrent des « bugs » à répétition, n'hésitez pas à les renouveler. Cela vous coutera sensiblement moins cher que de faire appel à un prestataire spécialisé dans la récupération de données, en cas de panne.

Enfin, protégez vos supports de stockage en les conservant dans des endroits appropriés. Par exemple dans une pièce chauffée et ventilée plutôt qu'au fond d'un carton dans un sous-sol humide. Veillez également à ce que vos supports de sauvegarde ne soient pas stockées au même endroit que les postes à sauvegarder. En cas de sinistre, le risque de pertes sera limité. Bien entendu, la sauvegarde cloud vous épargne ces contingences.

Limitez l'accès à vos archives de sauvegarde

Pour éviter tout risque de suppression involontaire, il est important de limiter l'accès aux archives de sauvegarde à un nombre limité de collaborateurs, sensibilisés aux règles à respecter lors de leur consultation. Le recours aux archives étant par définition ponctuel et exceptionnel, ces référents pourront délivrer à leurs collègues une copie de fichier, en cas de besoin. Enfin, pour limiter le risque qu'un fichier soit involontairement modifié, il est conseillé de paramétrer les données archivées en lecture seule et d'utiliser un utilitaire de cryptage, afin de contrer le risque de piratage.