<style type="text/css" media="all"> @import url("/pg/drupal/system.base.css"); @import url("/pg/drupal/node.css"); @import url("/pg/drupal/search.css"); @import url("/pg/drupal/views.css"); @import url("/pg/drupal/onecol.css"); @import url("/pg/drupal/layout.css");</style> <div id="page-wrapper"><div id="page"> <div id="header"><div class="section clearfix"> </div></div> <!-- /.section, /#header --> <div id="main-wrapper"><div id="main" class="clearfix"> <div id="content" class="column"><div class="section"> <a class="o_r_notchanged" id="main-content"></a> <div class="region region-content"> <div id="block-system-main" class="block block-system"> <div class="content"> <div id="node-765" class="node node-panel clearfix"> <div class="content"> <div class="panel-display panel-1col clearfix" > <div class="panel-panel panel-col"> <div><div class="panel-pane pane-custom pane-1" > <div class="pane-content"> <p style=""><strong>C'est &#224; la fin de l'ann&#233;e 2013 que nous avons pu d&#233;couvrir la Samsung Galaxy Gear, premi&#232;re montre connect&#233;e du constructeur cor&#233;en, et annonciatrice d'une nouvelle vague d'objets connect&#233;s. Depuis, on peut compter sur les doigts d'une main les constructeurs n'ayant pas commercialis&#233; de montre connect&#233;e. La premi&#232;re g&#233;n&#233;ration nous a apport&#233; les notifications mobiles (e-mails, sms, appels...), la commande vocale ou encore les appareils photos de plus ou moins bonne qualit&#233;, mais restait tr&#232;s limit&#233;e par l'autonomie des batteries ou la qualit&#233; des &#233;crans. Les g&#233;n&#233;rations suivantes apportent quelques nouveaut&#233;s tr&#232;s int&#233;ressantes.</strong></p> <h2 style="">Un &#233;cosyst&#232;me qui se consolide</h2> <p style="">La Samsung Galaxy Gear fonctionnait sous une version adapt&#233;e d'Android mais limit&#233;e en termes de fonctionnalit&#233;s. Le constructeur a tent&#233; d'imposer sur la version 2 son OS maison Tizen...mais c'est r&#233;ellement l'arriv&#233;e d'Android Wear qui a donn&#233; un nouveau souffle &#224; ce march&#233; &#244; combien dynamique. Android Wear est un OS d&#233;riv&#233; d'Android sp&#233;cifiquement con&#231;u par Google pour s'adapter aux smartwatches et aux wearables technologies. Il est apparu pour la premi&#232;re fois sur la LG G Watch, et fait d&#233;sormais office d'OS de r&#233;f&#233;rence pour toutes smartwatches fonctionnant avec des smartphones Android. Mais il est important de noter que quelques constructeurs (Pebble par exemple) r&#233;sistent encore et toujours au g&#233;ant am&#233;ricain en proposant leur propre OS maison.</p> <p>Enfin, l'ann&#233;e 2015 a vu l'arriv&#233;e remarqu&#233;e et attendue d'Apple sur le march&#233; des montres connect&#233;es avec la bien nomm&#233;e Apple Watch.</p> <h2 style="">Les grandes nouveaut&#233;s</h2> <p style=""><strong>Cadrans ronds</strong> : si la premi&#232;re montre sous Android Wear est sortie avec un &#233;cran carr&#233;, l'un des mod&#232;les phare de l'ann&#233;e 2015 est sans doute la Withings Activit&#233; et son &#233;cran circulaire. En effet Wear offre la possibilit&#233; technique aux constructeurs d'arrondir les cadrans pour offrir un rendu plus discret et plus classique, donnant si vous le souhaitez vrai cachet &#224; votre smartwatch. Toutefois, de nombreuses montres dont la Watch d'Apple conservent un format carr&#233;/rectangulaire.</p> <p><strong>Batterie/autonomie</strong> : la seconde g&#233;n&#233;ration promet des autonomies bien sup&#233;rieures. Si les batteries n'ont pas &#233;norm&#233;ment &#233;volu&#233; en termes de capacit&#233; (autour de 400 mAh), c'est la partie software qui, en consommant moins et en &#233;tant mieux optimis&#233;e, apporte un surplus de vitalit&#233; aux montres connect&#233;es. La Withings Activit&#233; (qui est davantage un bracelet connect&#233; qu'une montre connect&#233;e au vu des fonctions) embarque par exemple une pile bouton lui permettant une autonomie de...8 mois. Une LG G Watch Urbane (elle aussi au cadran rond), tiendra environ 1 journ&#233;e et demie et utilisation intensive, se rapprochant des autonomies d'un smartphone !</p> <p><strong>Cardio-fr&#233;quencem&#232;tre</strong> : les montres connect&#233;es telles que la Samsung Galaxy Gear ou la Sony Smartwatch pouvaient faire office de compagnon sportif en affichant les informations des applications type Runtastic ou Runkeeper. Mais la fonction cardio-fr&#233;quencem&#232;tre &#233;tait manquante. C'est r&#233;solu avec l'inclusion dans la plupart des nouveaux mod&#232;les d'un concept emprunt&#233; aux bracelets connect&#233;s: un capteur au dos de la montre prenant votre pouls, comme dans la Samsung Galaxy Gear Live.</p> <p><strong>Carte SIM int&#233;gr&#233;e</strong> : certaines nouvelles montres comme la Samsung Galaxy Gear S deviennent autonomes gr&#226;ce &#224; l'int&#233;gration d'une carte SIM. Fonctionnant sous Tizen, (OS libre dont le d&#233;veloppement est fait par Samsung), elle fait office de &#171; mini &#187; smartphone, permettant de converser, envoyer des SMS ou e-mails sans m&#234;me avoir son mobile sur soi. Avec les applis de sant&#233; incluses ainsi que la puce GPS, vous avez &#233;galement au poignet un v&#233;ritable accessoire de sport connect&#233;.</p> <p>Que pourrait bien nous r&#233;server la troisi&#232;me g&#233;n&#233;ration ?</p> </div> </div> </div> </div> </div> <div style="display: none;"></div> </div> </div> </div> </div> </div> </div></div> <!-- /.section, /#content --> </div></div> <!-- /#main, /#main-wrapper --> <div id="footer"><div class="section"> </div></div> <!-- /.section, /#footer --> </div></div> <!-- /#page, /#page-wrapper -->