Pour Google, le futur de la recherche en ligne se résume à deux domaines : reconnaissance d'image et e-commerce. Mais les deux ne vont pas l'un sans l'autre. Au contraire, la première peut être mise à profit du second, pour faciliter l'achat. C'est du moins ce que compte faire Google avec ses dernières innovations dévoilées mercredi, à l'occasion de son traditionnel événement Search On.

Ces nouvelles fonctionnalités concernent surtout Google Lens, son outil de reconnaissance d'image lancé en 2017. Tous les mois, 3 milliards de personnes, selon Google, utilisent cette application pour identifier des plantes ou des animaux en les prenant en photo, traduire un billet de train écrit en japonais, ou encore « flasher » une chaise aperçue dans un magasin et retrouver un modèle similaire sur des sites d'e-commerce, comme sur Pinterest.

Désormais, il sera possible de poser des questions par écrit... à l'intérieur même des recherches visuelles. Par exemple, une personne pourra prendre en photo le motif floral d'une housse de couette, mais demander à Google Lens de lui trouver plutôt... des chaussettes arborant ce même motif, et les acheter ensuite en un clic.

Presque un achat sur six se fait sur le Web

Certes, cette innovation - disponible uniquement en anglais dans un premier temps - pourrait être réduite à du confort supplémentaire pour les utilisateurs de Google. Mais en réalité, la firme de Mountain View a tout intérêt à profiter de son avance en matière de reconnaissance d'image pour accélérer dans l'e-commerce, alors que les dépenses en ligne ont explosé depuis la pandémie. En France, l'e-commerce a progressé de 30 % en 2020, selon la Fevad, la fédération du secteur. Presque un achat sur six désormais se fait sur le Web...

Acheter directement dans l'univers Google

Google a profité à fond de la multiplication des requêtes et du boom de l'e-commerce qui lui rapporte de juteuses recettes publicitaires. Le groupe est un intermédiaire, mettant en relation acheteurs et vendeurs, notamment via Google Shopping, son comparateur de prix. Mais l'enjeu désormais - comme chez Facebook avec Instagram - est de pouvoir acheter directement dans l'univers Google, par exemple sur YouTube. « Nous avons une base de données en temps réel qui comprend 24 milliards de produits », note Matt Madrigal, de Google Merchants.

Google Lens peut être un outil puissant dans cette stratégie. Mais aujourd'hui, l'application Lens dédiée est disponible uniquement sur les smartphones tournant sur Android, le système d'exploitation... de Google. Les utilisateurs d'iPhone, eux, doivent télécharger l'application générique Google et cliquer sur le petit émoticône en forme d'appareil photo. Sans changer cette règle, Google enrichit toutefois l'expérience pour les utilisateurs d'iPhone, d'abord aux Etats-Unis. Toutes les images d'une page Web seront désormais « scannables » par Google Lens. En surfant sur un blog de décoration, par exemple, l'utilisateur pourra zoomer sur un produit et trouver des références similaires sur des sites d'e-commerce.

En plus de Lens, Google adapte aussi son moteur de recherche. Aux Etats-Unis, les requêtes portant sur des vêtements s'afficheront de façon bien plus visuelle pour mieux mettre avant les différentes couleurs, styles, etc. Enfin, un nouveau filtre « en stock » permettra de savoir si un produit est disponible dans les magasins les plus proches, sans avoir à se déplacer. Contrairement aux autres, cette fonctionnalité est disponible en France depuis le 29 septembre.