« Il y a une accélération de la cinquième vague, c'est clair. » Le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a alerté ce mercredi sur France inter sur le regain de l'épidémie de Covid en cours. Vu les courbes, « on va monter à 1.000, 1.200, 1.400 hospitalisations par jour début décembre », a-t-il évalué. Soit un peu plus que le pic de la quatrième vague, fin juillet. Actuellement, la moyenne hebdomadaire est de 370 admissions par jour, dont 647 mardi.

Affichant un « optimisme prudent », Jean-François Delfraissy a estimé que le système de soins a « probablement la capacité de faire face à la cinquième vague à condition d'utiliser tous les outils ». Ce sont bien sûr la vaccination et les gestes barrières. Mais aussi le télétravail.

« Qu'est-ce qui nous reste dans la boîte à outils que nous n'avons pas encore suffisamment utilisé ? Le télétravail est un des points », a souligné le professeur de médecine. « C'est une décision qui relève du dialogue entre l'Etat et les entreprises, mais on pourrait probablement optimiser l'utilisation du télétravail dans cette phase pour faire face à la cinquième vague », a-t-il insisté.

Contrôles renforcés

L'hypothèse d'un renforcement des préconisations du gouvernement en la matière a jusqu'à présent été exclue. Interrogée sur un éventuel retour au télétravail pour tous ceux qui le peuvent, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, avait répondu que ce n'était « pas d'actualité » le 3 novembre sur France 2. « Nous n'envisageons pas aujourd'hui de renforcer les règles sur le télétravail parce que la situation n'est pas la même qu'au printemps dernier, avec 90 % des adultes vaccinés », a confirmé l'entourage d'Elisabeth Borne aux «Echos».

Mais « constat[ant] des relâchements », on annonce que « la ministre a demandé à l'inspection du travail de renforcer les contrôles sur l' application du protocole sanitairedans les entreprises ».

Plus de jours obligatoires

Depuis le 31 août, le protocole sanitaire en entreprise ne prévoit plus de jours obligatoires de télétravail. Le nombre moyen de jours télétravaillés par semaine a poursuivi sa décrue en septembre, selon la Direction de la recherche du ministère du Travail (Dares) : 21 % des salariés ont été au moins un jour en télétravail en septembre et les salariés concernés par le télétravail n'ont plus été que 8 % (-5 points) à avoir télétravaillé tous les jours de la semaine (soit 2 % de l'ensemble des salariés). Au 30 septembre, les entreprises imposant au moins un jour de télétravail par semaine ne représentaient plus que 10 % de salariés (après 19 % fin août), selon la Dares.

Par ailleurs, Jean-François Delfraissy a redit sa conviction qu'il faudra à un moment élargir à tous le rappel vaccinal, au-delà des plus de 50 ans et des populations fragiles. La réponse immunitaire suite à la troisième dose est « dix fois » supérieure à celle qui se produit après la deuxième dose, a-t-il souligné.