"Nous avons un patrimoine considérable, comme nous sommes la plus ancienne émission télévisée, nous sommes un témoin privilégié de la deuxième partie du XXe siècle", une sorte d'INA des contenus chrétiens, explique à l'AFP Thierry Hubert, producteur du CFRT qui souligne que la plateforme s'adresse à tous, chrétiens, croyants ou non.

"Vodeus répond aux nouveaux usages numériques: les questions spirituelles ont aussi migré sur internet et on s'adresse à tous ceux qui sont en recherche spirituelle, avec une qualité éditoriale et visuelle", poursuit-il, précisant vouloir chercher un public différent et plus jeune que celui du "Jour du Seigneur" (70 ans en moyenne).

En outre "nous avons toujours été dans une dynamique d'innovation technologique, c'est dans notre ADN", estime-t-il. L'émission a notamment proposé cette année la retransmission d'une messe en réalité virtuelle.

Avec une équipe de 80 personnes (dont une cinquantaine de CDI), le CFRT, créé en 1950 par un frère dominicain, produit "Le Jour du Seigneur" pour France 2, "Dieu m'est témoin" pour les Premières et France Ô mais aussi des documentaires grand public pour Arte, France 5, etc.

Tous ces contenus sur diverses thématiques (culture, écologie, patrimoine...) et de différents types (documentaires, séries mais aussi fiction) ont été mis en ligne sur Vodeus et sont accessibles gratuitement à condition de créer un compte. 

La plateforme, qui sera enrichie d'ici novembre de nouvelles fonctionnalités comme la recommandation, est en outre éditorialisée avec une équipe dédiée qui met en avant certains contenus en fonction de l'actualité.

Vodeus va également proposer des contenus inédits, comme une mini-série sur les sanctuaires, des "lieux attractifs pour tous, même ceux qui n'ont pas de pratique religieuse" qui débutera en novembre, et prévoit de faire choisir d'autres sujets par les spectateurs via des campagnes de financement participatif, l'audience n'étant pas suffisante pour s'appuyer sur la publicité.

"Depuis 70 ans, on demande à nos publics de nous soutenir nous sommes les pionniers du crowdfunding!", plaisante le producteur, précisant que le CFRT diffuse "Le jour du seigneur" grâce à environ 200.000 donateurs et un apport de France Télévisions.