Depuis le début de l’année, les organismes du régime général ont pris le relais des caisses de Sécurité sociale propres aux travailleurs indépendants.

Si le contexte sanitaire lié à la pandémie du coronavirus a fait passer cette réforme au second plan, elle reste pourtant pleinement d’actualité pour les travailleurs non-salariés. Qu’est-ce qui change pour les principaux intéressés ?  

L’Assurance maladie pour les travailleurs indépendants

Jusqu’à il y a encore quelques mois, les travailleurs indépendants relevaient d’un organisme conventionné (Ram, Harmonie Mutuelle, Mutuelle Prévifrance) pour leur assurance maladie et maternité.

Cela est désormais révolu. Tous les travailleurs non-salariés dépendent maintenant de la caisse primaire d’assurance de leur lieu de résidence : CPAM, CRAMIF, ou CGSS, au même titre que les travailleurs salariés.

La bascule de leur assurance maladie et maternité s’est effectuée entre le 20 janvier 2020 et le 17 février 2020, sans qu’aucune démarche personnelle complémentaires n’ait été nécessaire pour les travailleurs non-salariés. Les indépendants qui ont créé leur activité après le 1er janvier 2019 ont quant à eux été directement rattachés à la CPAM correspondante. Le changement d’organisme d’assurance maladie ne nécessite aucune démarche particulière, mais il est conseillé aux travailleurs non-salariés de créer un compte sur le site Ameli.fr et de mettre à jour leur carte vitale. En cas de besoin, les travailleurs indépendants peuvent joindre le 3646 pour toutes les questions relatives à leur statut.

La retraite pour les travailleurs indépendants

En 2020, les choses changent aussi au niveau de la retraite des travailleurs non-salariés. Depuis le 1er janvier 2020, les indépendants relèvent de l’assurance vieillesse du régime général et non plus de la sécurité sociale pour les travailleurs indépendants.

Concrètement, cela signifie que c’est désormais aux caisses d’assurance retraite et santé au travail (CARSAT, CNAV d’Île-de-France et CGSS) de s’occuper de liquider et de verser aux travailleurs non-salariés leur pension de retraite de base et la pension de retraite complémentaire. Les travailleurs indépendants doivent maintenant créer leur espace personnel sur le site de l’Assurance Retraite Lassurancertraite.fr. Les indépendants peuvent également joindre le 3960 pour toutes leurs questions liées à leur retraite.

Les cotisations sociales pour les travailleurs non-salariés (TNS)  

Concernant les cotisations sociales personnelles, elles passent en intégralité sous le contrôle de l’URSAFF ou de la CGSS, à qui il faut adresser les règlements. Cela concerne la maladie, la maternité, les allocations familiales, la retraite de base, la retraite complémentaire, l’invalidité, le décès.

Comme précédemment, les travailleurs indépendants peuvent continuer à verser ces cotisations par prélèvements mensuels ou trimestriels, par carte bancaire ou par télépaiement. Pour en savoir plus sur le versement des cotisations sociales des travailleurs non-salariés, rendez-vous sur le site Secu.indépendants.fr.