Le PGE, c’est quoi ?

Le prêt garanti par l’Etat est un des dispositifs mis en place dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 pour soutenir les entreprises en France. L’objectif du PGE : vous aider dans l’obtention de financements bancaires grâce à une caution apportée par l’Etat.
Lancé en mars 2020, le PGE peut encore être souscrit jusqu’au 30 juin 2021. Mi-janvier 2021, ce sont plus de 650 000 entreprises et autres structures qui avaient souscrit à des prêts garantis par l’Etat.

Etes-vous éligible au prêt garanti par l’Etat ?

Oui, très probablement ! Car quasiment toutes les entreprises peuvent souscrire à un PGE, quels que soient leur secteur d’activité, leur taille ou leur forme juridique (commerçants, artisans, entreprises individuelles, sociétés, micro-entrepreneurs, exploitants agricoles, professionnels libéraux).
Seules exceptions : certaines sociétés civiles immobilières, les établissements de crédit, les sociétés de financement, les associations et les fondations qui ne sont pas éligibles au prêt garanti par l’Etat.

Quels sont le montant, la durée et le taux d’un PGE ?

Le PGE peut vous permettre d’obtenir :
-    jusqu’à 3 mois du chiffre d’affaires réalisés en 2019 ;
-    jusqu’à 2 ans de masse salariale si votre entreprise est innovante ou si elle a été créée depuis le 1er janvier 2019.

La garantie de l’Etat couvrant jusqu’à 90% du montant du prêt pour les plus petites entreprises (PME).

La durée maximale du PGE est de 6 ans. Dans le détail :
-    vous ne versez aucune somme d’argent la 1re année ;
-    le remboursement du PGE peut ensuite être lissé sur 1 à 5 ans.

Sachant qu’une nouveauté vient d’être introduite récemment dans les prêts garantis par l’Etat : vous pouvez désormais demander à bénéficier d’un différé de remboursement d’un an supplémentaire, soit 2 années de différé au total. Mais attention, la durée maximale du prêt reste fixée à 6 ans.

Enfin, les taux des PGE ont été négociés avec les banques françaises :
-    de 1 à 1,5% pour les PGE remboursés d’ici 2022 ou 2023 ;
-    de 2 à 2,5% pour ceux remboursés d’ici 2024 à 2026.  

Un an après l’obtention du PGE, quelles sont les règles ?

A la date anniversaire du PGE, plusieurs options s’offrent à vous :
-    rembourser immédiatement votre PGE si vous le pouvez ;  
-    rembourser une partie du prêt et étaler le reste sur une durée de 1 à 5 ans. A cet égard, rappelons, comme cela a été précisé plus haut, que plus la durée de remboursement du PGE sera longue, plus le taux d’intérêt sera élevé ;
-    différer le remboursement de votre PGE d’un an supplémentaire. Au cours de la deuxième année, seuls seront dus les intérêts et le coût de la garantie de l’Etat. Dans cette hypothèse, il est important de noter que vous ne disposerez plus alors que de 4 ans maximum pour étaler le remboursement du prêt. Il convient alors d’anticiper des échéances mensuelles plus élevées. Au terme de ces deux années de différé, vous aurez de nouveau le choix entre un remboursement total du prêt ou un remboursement partiel (avec un amortissement de la partie restante sur 1 à 4 ans).

Pour vous aider à faire le meilleur choix, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre expert-comptable le moment venu. Vous pourrez étudier ensemble les différents scénarios, en fonction de votre situation financière.

Comment faire votre demande de PGE ?

  1. Effectuez votre demande de prêt auprès de votre banque. Après étude de votre dossier, celle-ci vous donnera un préaccord pour l’octroi du prêt.
  2. Contactez Bpifrance, qui vous remettra une attestation. Transmettez-la ensuite à votre banque pour qu’elle vous accorde le prêt garanti par l’Etat.