Fini la corvée mensuelle de la note de frais ! Scanner son justificatif de restaurant ou de taxi, transmis directement au service de comptabilité concerné, avec conversion éventuelle des devises automatiquement, figure en effet parmi les fonctionnalités de Rydoo. Cette application mobile intégrée marque l'entrée de Sodexo sur le dynamique marché du voyage d'affaires et de la gestion des frais professionnels.

Dans la droite ligne de sa stratégie multiservice aux entreprises et à leurs salariés, le géant français a créé Rydoo en tirant le meilleur des deux jeunes pousses acquises en mars 2017 : Maya, plate-forme de réservation en ligne basée en Pologne, et Xpenditure, plate-forme de gestion des frais sur tous les supports localisée en Belgique. L'application, qui permet de réserver transports, hébergements et frais professionnels en tous genres depuis son smartphone, compte déjà plus de 800.000 offres de compagnies aériennes, d'hôtels, de locations de voitures, etc.

« Nous nous sommes inspirés de l'ergonomie des sites de voyage grand public », souligne Sébastien Marchon, directeur général de Rydoo. Alors qu'en moyenne une entreprise met encore vingt minutes à gérer une note de frais, pour un coût global d'environ 53 euros, Sodexo propose un abonnement mensuel de... moins de 10 euros, sans engagement à l'année. Face aux acteurs de poids dans le secteur, comme Amex, Carlson Wagonlit, BCD, le groupe français a déjà convaincu 6.000 sociétés dans 63 pays (dont Deloitte, Pernod Ricard, Brussels Airlines...) et 500.000 utilisateurs.

Rydoo réfléchit déjà à l'étape suivante : « Nous pensons que les voyageurs d'affaires vont bientôt réserver en utilisant les messageries de type Slack, Messenger. Un chatbot personnalisera les réponses proposées en fonction des préférences du collaborateur », poursuit le dirigeant.

Gros potentiel

Créée en 2015, la division mobilité et gestion de frais professionnels d'Accor est devenue « une activité stratégique autour de trois marchés : les cartes essence et la gestion des flottes, surtout en Amérique latine ; les déplacements quotidiens domicile travail pour diminuer l'usage de la voiture individuelle ; et donc le voyage d'affaires », précise Didier Dumont, président de la branche mobilité, avantages et récompenses. « La technologie a bouleversé la donne du voyage d'affaires, permis de simplifier les procédures et de gagner beaucoup de temps », poursuit Sébastien Marchon. Et alors que le concurrent Edenred a développé ses propres solutions technologiques très axées sur les frais d'essence, Sodexo s'est appuyé sur les start-up qu'il a acquises.

« Ces jeunes pousses sont intégrées dans Corp Up, un concept d'organisation et de gouvernance qui permet de s'appuyer sur les points forts des différentes start-up réunies par Sodexo : ainsi Maya devient la place forte de la recherche-développement dans le voyage d'affaires tandis que Xpenditure fait office de hub commercial et marketing. Et Sodexo leur apporte sa base de 450.000 clients », note le patron de Rydoo.

Le groupe entre sur ce marché alors que 83 % des entreprises - surtout des PME - ne sont pas équipées de solutions voyages, généralement coûteuses et lourdes à déployer, par nature plutôt destinées aux grandes sociétés.