La loi impose un certain nombre de formalités bancaires aux autoentrepreneurs et aux sociétés qui ont souvent besoin d’un compte professionnel. Comment faire si l’on souhaite changer de banque pro ? Quelle mobilité s’offre à vous ?

1 - Trouver une nouvelle banque en fonction de vos besoins  

Avant de changer de banque, il convient en premier lieu de faire le point sur vos besoins et vos attentes. Vous pouvez avoir besoin de changer de banque car votre entreprise a évolué, et que l’offre souscrite lors de sa création n’est plus adaptée à vos besoins par exemple.

Le changement peut aussi être dicté par des critères et des besoins plus précis : équiper vos salariés de cartes d’entreprise, réaliser des transactions à l’étranger, demander un prêt pour votre entreprise… Comparez les offres des banques classiques, banques en lignes et néo-banques en détail avant d’arrêter votre choix.

2 - Faire l’inventaire de votre activité bancaire

Avant de fermer votre ancien compte bancaire, vous devez vous acquitter de certaines formalités. Tout d’abord, faites le point pour vérifier que rien n’entrave dans l’immédiat la fermeture de votre compte professionnel. Ce peut être le cas si vous avez un crédit comportant une clause de domiciliation qui vous oblige à conserver un compte dans la banque où votre crédit est en cours de remboursement. Notez toutefois que vous pouvez conserver votre première banque pour votre crédit et transférer vos comptes courants au sein d’une autre banque.

3 - Ouvrir un nouveau compte bancaire

Pour ouvrir un nouveau compte bancaire, vous devrez fournir un ensemble d’informations à votre nouvelle banque : numéro SIRET, justificatif de domiciliation… Si vous optez pour une banque en ligne, ces formalités peuvent être gérées en ligne. Vous gagnerez du temps et le changement s’opérera ainsi plus rapidement !

4 - Transférer toutes vos opérations bancaires

Il convient ensuite de transférer toutes vos opérations bancaires vers votre nouveau compte, en communiquant à tous vos interlocuteurs (fournisseurs, clients…) votre nouvelle identité bancaire.

N’oubliez pas vos prélèvements automatiques à rediriger vers votre nouveau compte (eau, électricité, etc.) !
Pensez à effectuer les virements nécessaires pour transférer l’argent de votre ancien compte vers votre nouveau compte bancaire.

Attention, des commissions de mouvements peuvent être prélevées sur les comptes professionnels.

Il est conseillé de fonctionner pendant quelques semaines avec vos deux comptes en parallèle, afin de vérifier que vous n’avez oublié personne, et que tous les chèques que vous avez émis ont bien été encaissés, avant de clôturer votre compte dans votre ancienne banque.  

5 - Clôturer votre compte pro

Rien dans la loi n’oblige à justifier une rupture de convention bancaire. Une société qui souhaite quitter sa banque pour aller chez un concurrent n’a pas à se justifier.

Si vous êtes certains de votre décision et que rien ne vous en empêche, vous devrez généralement rédiger une lettre de résiliation, envoyée avec accusé de réception, en expliquant votre décision. Aucun élément justificatif ne doit être apporté à cette demande de clôture de compte bancaire.  

Votre demande de clôture de compte professionnel devra être signée par le représentant légal de l’entreprise et il vous faudra joindre un justificatif d’identité de votre entreprise, tel qu’un extrait Kbis. Pour les néo-banques, la démarche est encore plus simple et vous pouvez même le faire en un simple clic sur l’application dédiée à la néobanque en question !