President

En pleine crise, l'Elysée licencie Benalla, toujours en garde à vue

En pleine crise, l'Elysée licencie Benalla, toujours en garde à vue

Face à une crise sans précédent, l'Elysée a annoncé vendredi qu'il licenciait son collaborateur Alexandre Benalla, placé en garde à vue après une vidéo le montrant frapper un manifestant le 1er-Mai, sans parvenir à calmer l'indignation des parlementaires qui ont interrompu leurs travaux.

Ce que l'on sait de l'affaire Benalla

Ce que l'on sait de l'affaire Benalla

L'Elysée a annoncé vendredi qu'il licenciait Alexandre Benalla, placé en garde à vue après une vidéo le montrant frapper un manifestant. Ni policier, ni gendarme, le comportement de ce proche collaborateur d'Emmanuel Macron a suscité l'indignation et paralysé les travaux du Parlement. 

Affaire Benalla: les syndicats policiers voient rouge, Collomb dans le viseur de l'opposition

Affaire Benalla: les syndicats policiers voient rouge, Collomb dans le viseur de l'opposition

Avis de gros temps place Beauvau. Des syndicats policiers ulcérés, trois haut gradés de la préfecture de police de Paris suspendus et des oppositions qui tirent à boulets rouges sur Gérard Collomb: l'affaire Benalla agit comme "une bombe à fragmentation".

Benalla: la présidence Macron cherche à sortir de sa plus grave crise

Benalla: la présidence Macron cherche à sortir de sa plus grave crise

Confronté à sa plus grosse crise depuis le début du quinquennat, l'Elysée a tenté de calmer le jeu vendredi en licenciant Alexandre Benalla, sans toutefois désarmer les critiques qui portent sur des thèmes chers à Emmanuel Macron comme l'autorité de l'Etat et l'exemplarité.

L'affaire Benalla, une "tentation de polices parallèles", selon Marine Le Pen

L'affaire Benalla, une "tentation de polices parallèles", selon Marine Le Pen

L'affaire d'Alexandre Benalla, un collaborateur de l'Elysée qui, coiffé d'un casque des forces de l'ordre, a frappé un manifestant le 1er-Mai, met "en lumière la tentation de polices parallèles", a estimé vendredi Marine Le Pen, qui demande à Emmanuel Macron de "s'expliquer". 

Benalla: réclamé à l'Assemblée, Philippe "continue son agenda" sur le Tour de France

Benalla: réclamé à l'Assemblée, Philippe "continue son agenda" sur le Tour de France

Le Premier ministre Édouard Philippe, dont les députés d'opposition réclament la présence à l'Assemblée pour s'expliquer sur l'affaire Benalla, "continue son agenda", en déplacement sur le Tour de France, a-t-on appris auprès de son entourage.

Ce que l'on sait d'Alexandre Benalla, de la sécurité du PS jusqu'au bus des Bleus

Ce que l'on sait d'Alexandre Benalla, de la sécurité du PS jusqu'au bus des Bleus

Le collaborateur de l'Élysée Alexandre Benalla, que des images montrent frapper un jeune homme le 1er mai, n'est ni policier ni gendarme. 

Pas d'effet Mondial pour Macron, popularité au plus bas

Pas d'effet Mondial pour Macron, popularité au plus bas

Si la victoire des Bleus au Mondial a eu un impact légèrement positif sur le moral et la consommation en France, Emmanuel Macron n'en a pas profité et sa popularité a décroché au plus bas, selon un sondage BVA paru vendredi.

L'Elysée engage "la procédure de licenciement" de Benalla, en garde à vue

L'Elysée engage "la procédure de licenciement" de Benalla, en garde à vue

L'Elysée a annoncé vendredi avoir "pris la décision d'engager la procédure de licenciement" d'Alexandre Benalla, pour des "faits nouveaux" concernant ce collaborateur de l'Elysée, dont le parquet a annoncé la garde à vue après la diffusion de vidéos le montrant frappant un manifestant le 1er mai.

Affaire Benalla: Rugy salue la rapidité de réaction de l'Assemblée nationale

Affaire Benalla: Rugy salue la rapidité de réaction de l'Assemblée nationale

Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy a salué vendredi la rapidité avec laquelle l'Assemblée nationale s'est saisie de l'affaire Benalla en transformant la commission des Lois en commission d'enquête, tout en renouvelant son "soutien" à Emmanuel Macron.

Afficher plus