"Nous avons fait déjà un essai technique", a indiqué à l'AFP jeudi par téléphone le père Adam Pawlowski, curé de Rogalin dans la région de Poznan.

"J'ai déjà un rendez-vous demain avec une famille de cinq personnes, et la semaine prochaine je dois entendre un fidèle qui veut faire une confession couvrant toute sa vie", a-t-il ajouté. 

Le prêtre, qui dit suivre l'exemple de prêtres catholiques américains, doit garer sa voiture dans une allée proche de son église. 

La Pologne est un pays à majorité catholique et de nombreux fidèles célèbrent traditionnellement le sacrement de réconciliation avant la fête de Pâques. 

Dans le contexte de la pandémie actuelle, l'épiscopat a rappelé que la confession par téléphone ou sur internet n'était pas valide, tout en rappelant qu'elle était autorisée dans un endroit autre que l'église et le confessionnal.