Les achats en ligne continuent de progresser en France pour atteindre le chiffre de 81,7 milliards d’euros en 2018. De nombreuses boutiques en ligne qui vivent sur des marchés de niche ont profité du boom d'internet pour proposer des produits ou services multiples, parfois insolites, voire illégaux pour certains... Est-il réellement possible de tout acheter sur internet ? Eléments de réponse.

Les chiffres montrent un secteur en pleine croissance

Rares sont les sites qui ne proposent pas un service de vente en ligne. L'achat sur Internet est devenu une pratique courante, voire une habitude pour certaines personnes. Si au départ, les internautes paraissaient méfiants, ils sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire par cette pratique. Les chiffres sont éloquents. Selon une étude de la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance), plus de 37,5 millions de Français achètent sur Internet. En tout, ce sont plus de 1,247 milliards de transactions par an.

Des écuries importantes dans tous les secteurs

Certaines boutiques en ligne sont devenues des leaders sur le marché et sont visitées par une majorité d'internautes. Amazon, PriceMinister ou la Fnac en sont des exemples, avec leur vaste choix en produits culturels et électroniques notamment. Les acteurs sur le marché du voyage en ligne connaissent également une belle croissance, à l'image de Lastminute.com ou Opodo. Pour les vêtements, vente-privee.com est devenue une référence. Aujourd'hui, il est aussi possible de faire ses courses alimentaires en ligne, non seulement grâce aux sites des grands distributeurs comme Carrefour, mais également sur des sites qui vendent uniquement en ligne, à l'image de mon-marche.fr, qui s'appuie sur un réseau de fournisseurs basés à Rungis (94).

L'émergence de multiples marchés de niche

La démocratisation de l'e-commerce a favorisé l'émergence de sites de niche ce qui a permis d'étendre la variété des boutiques en ligne. Internet offre depuis plusieurs années de nouvelles opportunités d'achat. Grâce à l'émergence de boutiques de niche, le consommateur possède un large choix de produits ou services. Des entreprises comme Univers Broderie, boutique de vente en ligne d'accessoires de broderie, ou 1001coques, qui commercialise des accessoires pour smartphones, ont pu surfer sur la vague de l'e-commerce.

Réglementation et interdictions de certains produits

La démocratisation et l'essor de l'e-commerce a favorisé l'éclosion de multiples boutiques de niche. Est-ce à dire pour autant qu'il est possible de tout acheter sur internet ? Non ! La vente de certains produits et services sur Internet demeure réglementée, voire interdite. Certains produits comme les médicaments, le tabac, l'alcool, les jeux et paris en ligne ou les animaux font l'objet de contrôle, puisque leur commercialisation est réglementée. L'Ordre national des pharmaciens expose la liste des sites français autorisés à vendre des médicaments sur son site Internet.
La commercialisation sur internet d'armes à feu, de prestations sexuelles tarifées, d'objets incitant à la violence, la discrimination ou la haine raciale, de trafic d'humains ou d'organes reste strictement interdite. Ce qui n'empêche pas certaines ventes de se réaliser sur le « darknet », face invisible du Web, véritable marché noir sur lequel les hackers, hors-la-loi, dealers et criminels peuvent agir sans que les autorités ne s'en aperçoivent.