"Hermien est enfin à la maison, après un chemin long, solitaire et stressant vers la liberté", a écrit la maison de repos sur son site internet, saluant le courage de la vache qui "s'est battue pour sa vie" et qui a fini par décrocher un "ticket en or" pour une fin de vie paisible. 

La limousine de trois ans et demi gambade depuis lundi dans les prés de l'association De Leemweg, qui accueille dans la province de la Frise des vaches qui ne sont plus productives pour leur offrir une retraite tranquille, au lieu de finir en steaks dans les assiettes.

L'histoire d'Hermien, ce bovin à la robe rougeâtre qui se cachait dans un bois pour échapper à son sort, a touché le pays entier : les Néerlandais ont décidé de la sauver après son évasion sur le chemin de l'abattoir en décembre.

Une vague de compassion a déferlé sur les réseaux sociaux et un parti politique a lancé une campagne de financement participatif, qui a permis d'amasser 50.000 euros pour offrir à la vache une retraite dorée.

Dans la maison de repos, Hermien a retrouvé sa camarade d'échappée, la vache Zus, qui avait rapidement été capturée.

"Mais les bovins n'oublient rien, toutes deux resteront sans doute marquées à vie et craindront toujours les gens", a souligné la maison de repos, suppliant les Néerlandais de ne pas venir en masse pour admirer les vaches vedettes.