Même en période de crise économique, sanitaire et sociale, l'entrepreneuriat garde son attrait : c'est ce qui ressort d'un récent sondage, réalisé par l'institut OpinionWay pour le compte de Go Entrepreneurs (manifestation organisée par Les Échos-Le Parisien Événements). Selon les chiffres publiés, pas moins de 21 % des Français (soit 11 millions de personnes) se disent, en effet, désireux de créer une entreprise, d'en reprendre une ou de se mettre à leur compte en 2021.

Loin d'être effrayés par les difficultés du contexte actuel, 25 % des sondés considèrent, au contraire, que la crise est justement une opportunité pour faire preuve d'audace... Autant dire que l'aventure entrepreneuriale ne cesse de faire rêver et que de nombreuses idées pourraient voir le jour dans un futur proche !

Des projets bien préparés, sur le point d'aboutir

Dans le détail, 34 % des entrepreneurs potentiels (+3 points par rapport à la précédente édition du baromètre) déclarent avoir un projet bien préparé, qu'ils souhaitent concrétiser à court terme. L'équivalent, donc, de 3,7 millions de projets prêts à débuter.

À ce titre, 22 % des candidats à la création d'entreprise pensent réaliser leur projet dans moins d'un an, 36 % dans un à deux ans et 42 % dans plus de deux ans. Autrement dit, près de 6,2 millions de Français pourraient donc sauter le pas et créer leur entreprise dans les deux prochaines années.

Enfin, les résultats du sondage confirment que l'entrepreneuriat a toujours la cote auprès des jeunes, et ce même avant leur entrée sur le marché du travail. Parmi les étudiants, pas moins de 36 % expriment ainsi l'envie de devenir entrepreneurs en 2021.

Pour en savoir plus et consulter le détail du sondage, rendez-vous sur : www.opinion-way.com