Une récente enquête réalisée par l'Association Française pour le Nommage Internet en Coopération (Afnic), en charge de la gestion des noms de domaine en .fr, nous permet de faire le point sur l'usage d'internet par les TPE-PME. Baptisée « Réussir sur le web » et réalisée à partir d'un questionnaire auquel plus de 3 000 petites et moyennes entreprises ont répondu, cette étude met d'abord en lumière qu'à 92 % ces dernières considèrent leur présence sur internet utile ou indispensable. En outre, les responsables de TPE-PME interrogés précisent utiliser ces médias pour présenter leur activité (63 %), pour être facilement trouvé (48 %) et pour communiquer avec leurs clients et leurs prospects (40 %). Enfin, 36 % d'entre eux affirment vendre en ligne des produits ou des services.

Dans le détail, ces entreprises disposent à 69 % d'un site web et à 76 % d'un ou de plusieurs comptes sur les réseaux sociaux. En fonction de la taille des entreprises (et donc de leurs moyens financiers), on note des changements en termes de stratégie de présence. Les plus petites entreprises du panel privilégient ainsi les réseaux sociaux (76 %) qui ne nécessitent pas ou peu d'investissement de mise en place. Ces microentreprises ne sont équipées d'un site web qu'à 67 %. À l'autre bout de l'échantillon, les PME, mieux dotées, sont présentes à 78 % sur les réseaux sociaux et disposent, à 84 %, d'un site web.

Globalement, les réseaux sociaux les plus utilisés par ces entreprises sont, en fonction de leur taille, Facebook (entre 75 % et 90 %), LinkedIn (entre 50 % et 76 %) et Instagram (entre 40 % et 50 %).

Des investissements faibles

Lorsqu'on les interroge sur les moyens financiers qu'ils consacrent à leur présence en ligne, 63 % des dirigeants les estiment à moins de 300 € par an. 24 % disent y consacrer entre 300 € et 1 000 €. Seules 9 % des TPE-PME dépensent plus de 5 000 € chaque année pour entretenir ou développer leurs outils internet. Sans surprise, la taille de l'entreprise joue encore un rôle prépondérant. Ainsi, si seulement 5 % des micro-entreprises consacrent plus de 5 000 €, les PME le font dans plus d'un cas sur trois.

Enfin, concernant le temps passé à administrer les outils internet, 55 % des répondants estiment ne pas y consacrer plus d'une heure par semaine. 24 % considèrent même travailler sur leur présence en ligne moins d'une heure par mois.

Un investissement plutôt faible qui s'explique par le fait que « près de 60 % des répondants ne savent pas quelle part de leur chiffre d'affaires est réalisée grâce à internet ou pensent qu'il n'y contribue que de manière marginale », précisent les auteurs de l'enquête.